Actualités :: An II de l’Appel de Manéga : C’est aussi "un pas vers la réconciliation", une (...)

15 juin 2019-15 juin 2021. Voici deux ans que l’Appel de Manéga est lancé, avec pour seule ligne de mire, la cohésion sociale, un meilleur vivre-ensemble. En ce deuxième anniversaire, qui se tient en pleine marche du processus de réconciliation nationale officiellement engagé par le président du Faso, les initiateurs de ce cadre ont, ce mardi 15 juin 2021 à Ouagadougou, animé une conférence de presse pour non seulement faire le point du parcours, mais également et surtout annoncer des activités et actions qui meubleront cette halte-anniversaire.

Ainsi est-il prévu un panel inter-culturel autour du thème général de la commémoration "Les médiateurs traditionnels et les mécanismes culturels de réconciliation, de paix et du pardon", le 19 juin à Boussé (chef-lieu de la province du Kourwéogo, une des provinces qui composent la région du Plateau-central, hôte de la fête de l’indépendance 2021).

La seconde grande activité est une marche dénommée "un pas vers la réconciliation" qui se tiendra à Ziniaré (chef-lieu de la région du Plateau-central, épicentre des festivités du 11 décembre 2021).

L’autre activité majeure est la cérémonie de distinction et de mérite des personnalités désignées artisans de paix et de réconciliation au titre du "Grand prix Manéga de la Paix", le 26 juin 2021 à Ziniaré (voir liste des personnalités lauréates du Grand prix et des prix spéciaux Manéga de la paix 2021 dans un article sus-référé).

Lookman Sawadogo, secrétaire général de Appel de Manéga

La commémoration est placée sous la caution morale et l’engagement de plusieurs personnalités de divers horizons. Il s’agit de Monseigneur Anselme Titiama Sanon, président d’honneur ; des ministres d’État Zéphirin Diabré (chargé de la réconciliation nationale) et Pegwendé Clément Sawadogo (chargé de l’administration territoriale), co-patrons. En co-parrainage, il y a Edouard Ouédraogo, directeur de Publication du doyen des quotidiens privés L’Observateur Paalga ; les ministres Éric Bougouma des infrastructures, Elyse Thombiano de la culture et Me Bénéwendé Stanislas Sankara de l’Urbanisme et la ville ainsi que du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso, Eddie Komboïgo.

Pour mémoire, l’Appel de Manéga est une initiative qui vise la construction de la paix, la concorde, le vivre-ensemble et en toute harmonie entre les membres de la société dans leur diversité de provenances culturelles et d’appartenances religieuses.

Oumar Ouédraogo
Lefaso.net

Message de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian (...)
Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 (...)
Vœux à la présidence du Faso : Le personnel jure fidélité (...)
De la violation du secret de l’instruction à la mauvaise (...)
Blaise Compaoré et la JNP : "J’ai failli ne pas y (...)
Situation nationale : Questions au Premier ministre (...)
Groupe des démocrates républicains : Le parti effectue (...)
Première session ordinaire du CDS : Quel bilan après un (...)
Route de Boromo- Bobo : RAZEL va payer plus de 2 (...)
8e édition de la journée nationale du paysan à Kaya : (...)
UNDD : "Le député Kisito Somé est bel et bien de l’UNDD", (...)
Session budgétaire : Le gouvernement invité à mieux gérer (...)
Coopération Burkina-Libye : Blaise Compaoré ficèle des (...)
Vote du budget 2004 : Le CDP crée la polémique
Inculpation de Me Frama : L’UDPI crie à l’arbitraire
Barreau du Burkina : La profession d’avocat en (...)
Femme et décentralisation : pour une meilleure (...)
Objectif du millénaire pour le développement : La (...)
Audiences présidentielles : Le président Blaise Compaoré (...)
Regard sur la justice burkinabè : La plainte en (...)
Budget 2004 : L’Assemblée nationale donne feu vert au (...)

Pages : 0 | ... | 11025 | 11046 | 11067 | 11088 | 11109 | 11130 | 11151 | 11172 | 11193 | ... | 11256



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés