Actualités :: Effort de paix au Faso !

Je suis le Burkina de tous temps
La Patrie de l’espoir et des battants
Je suis oint d’intégrité pour aller loin,
Dans tout le Faso et ses recoins

Je suis le Faso, cet héritage !
Je n’en céderai aucune parcelle
J’y arriverai avec mes ‘il’ et mes ‘elle’,
A cheval de solidarité et de partage

Je n’oublie pas le 5 septembre 1932 : la scission !
Le 4 septembre 1947 : La reconstitution !
Et ce grand jour de 5 août 1960 : l’indépendance !
Du Nord au Sud, que je suis fait de résilience !

Je garderai mon héritage précieux intact, à l’africaine
Je préserverai le 4 septembre 1947, d’ici l’Union Africaine
Je ne négocierai pas la liberté acquise au prix de sang
Je peux me rappeler le vent d’espoir du 4 août 1984

A la jeunesse, je céderai cet héritage en un seul pack
Que mes enfants s’en souviennent même à Pâques !
Qu’ils en parlent à la Nuit du Destin !
Il y va de notre commun destin !

Je suis une soixantaine d’ethnies intégrées
Je compte sur des alliances longtemps enracinées

Je veux croire aux prédictions de Sankara
Je garderai à l’esprit : Nan lara An’sara !

Je ne connais pas de Musulmans ni de Chrétiens
Je ne me connais pas d’Animistes ni de Païens

Que des burkinabè et des burkinabè,
La somme d’une riche culture diversifiée

Je vaincrai le terrorisme, vaille que vaille, des deux mains
Aujourd’hui, ce sera grâce à la force de ma jeunesse au front
Mais, seule l’éducation d’aujourd’hui arrête le terrorisme de demain,

Non sans justice et bonne gouvernance profondes

Je combattrai avec respect, avec peine
Pour rayonner par amour sur la haine
Dans cet élan, je ne perdrai pas mon hospitalité de toujours
Je triompherai par la paix sur l’ennemi pour toujours

Je suis la nation indivisible
Je suis la patrie invincible
Je sais me passer des forces du mal et des corrompus
Mon intégrité et mon patriotisme seront sus !

Je vaincrai par la détermination de mes soldats au combat
Mais avant tout de l’intégrité de mes fonctionnaires au pas
Toujours avec le sacrifice de nos paysans et de nos mères
Et surtout par ma jeunesse loin de l’oisiveté et la misère.

Des fonds détournés laisseront nos hommes sans armes,
Face à des ennemis surarmés, pour que fondent nos mères en larmes
Je ne peux me le permettre sur la terre d’homme intègre !
Servir et non me servir sera bien pour mon mieux être !

De Sun Tzu à Samory Touré, la seule force n’a pas tout réglé Le Burkina Faso a besoin de moi

De mon Commerce ou de mon Fonctionnariat, je lui donnerai de mon intégrité

Je suggère à mon pays l’éducation, la justice, la bonne gouvernance et le développement contre le terrorisme.

Mai 2021

Badosa de KANDOWA

Lettre de New York à Balise Compaoré : "Il serait sage (...)
Situation nationale : La vérité d’un citoyen
Le pouls de la cité : Internet, succès ou escroquerie (...)
Décentralisation : "Le Burkina tourne en rond"
Les pauvres et les médicaments
Les principales méthodes antidémocratiques pour gagner (...)
Afrique : Ces ex-présidents sans peur et sans (...)
<I>Droit dans les yeux</I> : Les deux luttes des (...)
Partis politiques : C’est le sérieux qui manque le (...)
Présidentielle 2005 : Comme un match de foot...
Développement du Nahouri : Les larmes d’un citoyen
Opérations d’adressage : Eviter la précipitation
Campagne pré-électorale : "Le Burkina perd le nord"
Santé au Burkina : un diagnostic accablant
De l’Assemblée au Barreau : Un citoyen analyse la (...)
Présidentielle de 2005 : Pourquoi voter pour Blaise (...)
Me Sankara est-il maudit ?
Europe-Afrique : Ces visas de l’humiliation
Le mauvais exemple du fonctionnaire burkinabè
Partage du pouvoir au Burkina : Mode d’emploi
Journée nationale de pardon : "Des milliards pour cacher (...)

Pages : 0 | ... | 4851 | 4872 | 4893 | 4914 | 4935 | 4956 | 4977 | 4998 | 5019 | ... | 5166



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés