Actualités :: Burkina Faso : Le comité de pilotage et de rédaction de la stratégie nationale (...)

Le ministre d’Etat en charge de la Réconciliation nationale, Zéphirin Diabré, a procédé ce mardi 1er juin 2021 à l’installation du comité de pilotage et de rédaction de la stratégie nationale de réconciliation et de ses plans d’action. Le document qui sera rédigé par un peu plus de 60 acteurs venus de la société civile, des partis politiques, des syndicats, etc., sera adopté lors du forum national de la réconciliation nationale. Il va permettre d’identifier les problèmes qui font obstacle à la réconciliation mais aussi de proposer la démarche à suivre pour la résolution de ces problèmes.

Les violations des droits humains, les frictions sociales, combinées aux conflits communautaires nés de la crise sécuritaire ont engendré la détérioration progressive du vivre-ensemble. C’est dans le but de réconcilier les Burkinabè entre eux et promouvoir la cohésion sociale et la paix que le ministre d’Etat en charge de la Réconciliation nationale, Zéphirin Diabré, a été nommé par le président du Faso. L’élaboration de la stratégie nationale de la réconciliation et de ses plans d’action, sa mise en œuvre ainsi que son suivi, font partie des prérogatives du ministre en charge de la Réconciliation nationale. Ces prérogatives découlent de la feuille de route du ministre en charge de la Réconciliation nationale, adoptée lors du conseil des ministres du 21 avril 2021.

Zéphirin Diabré, ministre d’Etat en charge de la Réconciliation nationale

A peine installés, les membres du comité de pilotage et de rédaction ont été situés sur le rôle qu’ils vont jouer ainsi que sur la démarche qui doit guider le processus d’élaboration des différents documents. Issus de la société civile, des partis politiques, des syndicats, ils disposent d’environ trois mois pour proposer le document final de la stratégie. La diversité des profils va permettre, selon Zéphirin Diabré, d’enrichir les débats et découle d’une démarche participative et inclusive. « Elle est nécessaire pour respecter les règles de production des documents de politique nationale mais aussi pour produire des documents de qualité et consensuels, en vue de faciliter leur mise en œuvre », a-t-il expliqué.

Mathieu Ciowela, représentant résident du PNUD au Burkina

Selon Mathieu Ciowela, représentant résident du PNUD au Burkina Faso, tout développement nécessite un climat de paix et de cohésion sociale. C’est ce qui explique l’appui apporté par son institution au processus d’élaboration de la stratégie nationale de réconciliation. Il a dit espérer que ce processus participatif et inclusif puisse permettre aux populations de s’approprier la stratégie de réconciliation et le pacte de vivre-ensemble.

Une vue des membres du comité de pilotage et de rédaction lors de la cérémonie d’installation

En vue de préparer le forum national de la réconciliation, des rencontres seront organisées dans les 372 communes du Burkina.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Compte rendu du Conseil des Ministres du mercredi 7 (...)
Insécurité au Burkina :La police de proximité comme arme (...)
Blaise Compaoré briguera un nouveau mandat présidentiel (...)
Point de presse du gouvernement : La retraite entre 55 (...)
Combat pour le développement : Le Burkina n’acceptera (...)
REN-LAC : du phénomène de corruption
Ville de Ouagadougou : Nouvelle année, nouvelles (...)
Commémoration du 3- Janvier :Le collectif syndical CGT-B (...)
Message du nouvel an de Blaise Compaoré
Le ministre Salif Diallo, Homme de l’année 2003 de (...)
Message du Premier ministre au Peuple Burkinabè
Message de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian (...)
Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 (...)
Vœux à la présidence du Faso : Le personnel jure fidélité (...)
De la violation du secret de l’instruction à la mauvaise (...)
Blaise Compaoré et la JNP : "J’ai failli ne pas y (...)
Situation nationale : Questions au Premier ministre (...)
Groupe des démocrates républicains : Le parti effectue (...)
Première session ordinaire du CDS : Quel bilan après un (...)
Route de Boromo- Bobo : RAZEL va payer plus de 2 (...)
8e édition de la journée nationale du paysan à Kaya : (...)

Pages : 0 | ... | 11067 | 11088 | 11109 | 11130 | 11151 | 11172 | 11193 | 11214 | 11235 | ... | 11298



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés