Actualités :: Réconciliation nationale : Ce qu’il faut comprendre du voyage de Zéphirin (...)

En début mai 2021, le ministre d’État, ministre auprès de la présidence du Faso, chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, Zéphirin Diabré, a rencontré à Abidjan l’ancien président Blaise Compaoré.

Ce déplacement avait alimenté l’actualité nationale et internationale par des commentaires controversés sur la démarche du ministre Diabré.

Au cours de la conférence de presse qu’il a animée ce mardi 1er juin 2021 à Ouagadougou, le ministre d’État Zéphirin Diabré a, "enfin", dévoilé le contenu de ce voyage à Abidjan.

Il explique, à cet effet, qu’en se déplaçant dans la capitale économique ivoirienne, il était porteur d’un message du président Roch Kaboré à son homologue ivoirien sur la réconciliation nationale.

A l’en croire, l’objectif du voyage n’était donc pas de rencontrer l’ancien président Blaise Compaoré. C’est le président ivoirien qui a estimé qu’au regard du sujet abordé, il était important que le message soit directement porté à l’intéressé (Blaise Compaoré). D’où la décision du président Alassane Ouattara d’organiser une rencontre entre lui et Blaise Compaoré.

Zéphirin Diabré lance un appel à tous les exilés politiques (ou à tous ceux qui se considèrent comme tels) de rentrer au Burkina. "Celui qui n’a pas de dossier en justice vaque librement à ses occupations. Le gouvernement se propose d’organiser, dans ce cas, sa sécurité, si des individus venaient à vouloir porter atteinte à sa liberté", peut-on retenir de ses propos.

Selon Zéphirin Diabré, il n’est donc pas question pour le gouvernement d’interférer dans les dossiers de justice ; l’exilé qui a un dossier en justice devra y répondre.

Lefaso.net

Burkina Faso : Fatimata Sanou/Touré nommée médiateur du (...)
Message du président du Faso : « A partir de ce discours, (...)
Burkina : Le président essaie de reprendre la main face (...)
Burkina : L’opposition invite les forces de l’ordre à (...)
Situation sécuritaire au Burkina : « Oui, j’ai compris (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Le RPI préconise la (...)
Situation sécuritaire au Burkina : « Les moments ne sont (...)
Burkina : Une démisson du président du Faso plongera le (...)
Lutte contre le terrorisme : Le RPD appelle à plus de (...)
Burkina : Trois partis politiques demandent à Roch (...)
Politique au Burkina : Le mouvement "C’est le moment" (...)
Inata ! : La grande honte de la grande muette (...)
Burkina : « Personne n’est indispensable…, pourvu que (...)
Assemblée nationale : Report de la séance plénière (...)
Conseil supérieur de la magistrature : Prendre des (...)
Dégradation de la situation sécuritaire au Burkina : La (...)
Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir (...)
Burkina - Élections municipales de 2022 : Le conseil des (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Le RDN invite les (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Des Bobolais invitent (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Des manifestants (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11298



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés