Actualités :: Réconciliation nationale : Un Conseil national d’orientation et de suivi (...)

Créé le lundi 24 mai 2021 au cours du conseil des ministres, le Conseil national d’orientation et de suivi de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale (CNOS) a pour mission de donner des avis et orientations sur les différents aspects de la démarche du gouvernement devant conduire à la réconciliation nationale et la cohésion sociale.

Les différentes stratégies relatives à la réconciliation nationale et la cohésion sociale, qui seront soumises au Forum national de réconciliation sont attendues par ce conseil. Elles sont, entre autres, la stratégie nationale de réconciliation, la stratégie nationale de la cohésion sociale, la stratégie nationale de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent et le nouveau pacte du vivre ensemble.

Le CNOS sera présidé par le Premier ministre, Christophe Dabiré. Il comprend une centaine de membres notamment des anciens chefs d’Etat, des présidents d’institutions, des membres du gouvernement, des représentants de partis politiques (majorité et opposition), des représentants des autorités coutumières, des représentants des autorités religieuses, des représentants des forces de défense et de sécurité, des représentants des différentes catégories de victimes, des représentants des organisations de la société civile, des associations professionnelles et des Organisations non gouvernementales.

« En mettant en place le CNOS, le gouvernement réaffirme sa volonté de faire du processus devant conduire à la Réconciliation nationale et la Cohésion sociale, un processus largement participatif, qui associe l’ensemble des forces vives de la nation », a indiqué le ministre d’Etat, ministre auprès du Président du Faso, chargé de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Zéphirin Diabré.

Une conférence de presse est prévue pour le jeudi 27 mai 2021 afin d’éclairer l’opinion nationale sur ces différents aspects de la feuille de route.

Lefaso.net

Burkina/CDP : L’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao (...)
Assemblée nationale du Burkina Faso : Une nouvelle (...)
Politique au Burkina : Bluff de l’opposition ou (...)
Burkina/vie politique : Les militants de PS-Burkina (...)
Burkina Faso : « En plus des cadavres qui continuent de (...)
Burkina : « Le spectre de la famine » plane « en plus (...)
Burkina Faso : Une formation au profit des nouveaux (...)
Burkina/Politique : Requiem pour l’UPR qui n’a pas non (...)
Journées parlementaires UPC : La cohésion sociale au cœur (...)
Burkina/Rentrée gouvernementale : Dans une température de (...)
Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions (...)
Partis politiques : Le PS-Burkina se saborde et liquide (...)
Burkina / Politique : L’AJIR, un rêve éphémère, un espoir (...)
« L’AUTRE Burkina/PSR » : Le Burkina un pays en crise, un (...)
Burkina/Politique : Les Forces progressistes en (...)
Burkina : « Le président du Faso n’est pas à la hauteur », (...)
PS-Burkina : Un congrès extraordinaire pour imprimer une (...)
Renforcement de la « Grande Gauche » : la Convergence (...)
Réconciliation nationale au Burkina : Zéphirin Diabré a (...)
Fondation Jean Paul II pour le Sahel : Le Conseil (...)
Lutte contre le terrorisme : Blaise Compaoré préconise (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11214


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés