Actualités :: Lutte contre le racisme : L’écrivain Hassane Baadhio lance une pétition pour (...)

Dans le cadre du combat qu’il mène pour valoriser la race noire, laver sa honneur et lui rendre sa dignité, l’écrivain et chercheur indépendant Hassane Baadhio lance cet appel à signer une pétition pour, explique-t-il, « la dignité scientifique de la race noire ». D’après lui, la pandémie à coronavirus a prouvé combien le génie scientifique de la race noire a sauvé l’humanité.

Depuis la crise à coronavirus et l’affaire Georges Floyd, des initiatives très louables sont prises afin de faire tomber les murs du racisme et autres haines voire déviations comportementales liées aux origines basées sur la race, l’ethnie, la religion, etc. La plus récente et la plus médiatique étant celle du football Anglais qui boycotte les réseaux sociaux la durée d’un week-end, afin de dénoncer les plaies du racisme béant. L’UEFA, qui est l’instance dirigeante du football en Europe, a rejoint le mouvement. C’est dire l’importance de l’évènement. Reconnaissons que les sportifs, partout dans le monde notamment depuis le meurtre de Georges Floyd ont posé des actes très forts qu’il faut saluer à leur juste valeur. Rendons leur hommage.

Le racisme et tous ses dérivés maléfiques, c’est la race noire qui, depuis des siècles maintenant paie le prix fort. Allant jusqu’à la dépersonnalisation, l’infériorisation, le déshonneur suprême, l’être Noir étant réduit à moins qu’un animal. Le moment est clairement venu, pour cette race de s’affirmer à haute et intelligible voix. Et de s’assumer. Nous devons profiter de ces temps favorables pour nous afficher, unitaires, nous Noirs, à la face du monde afin de revendiquer une image positive du Noir. Et mettre fin une bonne fois pour toute à ces clichés réducteurs du Noir.

La vérité, c’est que le Peuple Noir est un Peuple très aphone sur la défense de sa dignité et de son honneur. Qui plus est, il ne sait pas défendre ses droits quand bien même ces droits lui sont très favorables. Serait-ce de l’inconscience ? Du défaitisme ? Une chose est sure : des filles et fils de l’Afrique-mère doivent se lever pour mener un combat afin que ce continent rattrape les autres et se fasse respecter. Partout dans le monde. L’heure est venue de sonner la mobilisation et de prendre des initiatives à cet effet. Aujourd’hui, envoyons un message clair au reste du monde : la race Noire ne va plus se laisser inférioriser, infantiliser, dévaloriser.

Valoriser nos savants et scientifiques

Aujourd’hui, la pandémie du Covid-19 a prouvé l’importance du génie scientifique de la race noire. Malgré tout, cette réalité est méconnue. Raison aussi et encore d’interpeller le peuple Noir sur le fait de valoriser ses savants et scientifiques. Nous allons uniquement nous focaliser sur cet aspect afin de vous interpeller sur la nécessité de mener un combat pour la dignité scientifique de la race Noire. Valorisons-nous,-nous Noirs. Car c’est une plaie profonde, ancrée en nous qui nous fait tant régresser.

Commençons par faire connaitre une réalité au peuple Noir : les origines de l’ordinateur basé sur le système binaire remontent au 10e siècle, en Afrique noire. Actuellement, ce sont les autres qui nous l’expliquent pendant que nous, Noirs, restons muets et aphones sur nos propres découvertes et inventions. Un millénaire avant, les Noirs ont jeté les bases de l’ordinateur.

Quel lien avec la pandémie ? Nous y sommes. En effet, vous avez constaté que des mots comme télétravail, visioconférence, application Covid, géolocalisation (GPS) sont d’actualité. La race noire devrait maintenant clairement sortir de ses complexes dans lesquels elle se noie pour afficher et affirmer sa fierté. Clairement, concernant tous ces mots, le génie scientifique du Noir est en première ligne. Franchement, le temps est venu pour les Noirs de donner de la voix. Les raisons, les voici. Nous allons prendre chaque mot et mettre le ou les noms de Noirs qui ont largement contribué à alléger les souffrances de l’humanité entière durant cette pandémie Covid.

Alors, entamons la liste par le mot "application". Les applications dans les smartphones et autres Android ont pu voir le jour parce que c’est un Noir qui a inventé le téléphone portable. Cet appareil est de nos jours l’appareil le plus utilisé au monde. Et il rend d’énormes services. Le génie scientifique qui en est l’inventeur est un Afro-américain (ou Nord-américain) du nom de Henry Sampson. Pour la visioconférence, c’est l’Afro-américaine Marian Croak qui a préparé le terrain.

Quant au télétravail, les noms de deux Noirs interviennent. Il y a celui de Philip Emeagwali pour avoir conçu l’ordinateur le plus rapide au monde d’une part. Et, d’autre part, pour avoir révolutionné Internet. On le considère même comme le père d’Internet. Emeagwali est né au Nigeria avant d’aller aux USA. Il y a ensuite, l’inventeur du PC portable moderne qui permet de télétravailler. Il s’appelle Mark Dean, un Afro-américain (Noir-américain).

Qui est donc l’inventeur du GPS, ce système de localisation ou de géolocalisation ? Gladys West, Noire-américaine (ou Afro-américaine) a inventé le GPS.
Quand, véritablement, les Noirs vont-ils s’indigner afin de valoriser leurs génies scientifiques ? C’est la raison de la pétition que nous voulons lancer.

Ainsi donc, nous pensons que la race noire doit profiter de l’Intelligence scientifique de ses filles et fils durant cette période de pandémie du Covid-19 pour revendiquer haut et fort plus de justice et de dignité, d’égalité aussi. Ne pas poser un acte fort en ce sens, serait dommage. Nous avons fait le constat très amer que jamais, les filles et fils d’Afrique noire (et leurs diasporas) n’ont pris d’un commun accord une décision pour revendiquer leur dignité et leurs droits.

Mise en place d’une discrimination scientifique positive

Voici donc les grands axes des propositions que nous faisons concernant cette pétition.

- A l’image de la loi Taubira en France qui a consacré l’esclavage comme crime contre l’humanité, nous allons nous adresser à l’ONU afin de solliciter une résolution pour reconnaitre clairement l’importance des œuvres scientifiques dans la pandémie du Covid- 19. Nous avons expliqué cela plus haut. Ce serait un acte symbolique fort. Et cette reconnaissance du génie scientifique de la race noire ferra incontestablement tomber beaucoup les barrières dues aux discriminations raciales.

- Solliciter les organisations internationales afin qu’un mausolée dédié aux savants et scientifiques noirs voit le jour dans au moins chaque capitale d’Afrique noire.
*Nous proposons la création d’un multimédia spécifiquement dédié à la lutte contre le racisme et les discriminations partout dans le monde. Par multimédia nous entendons radio, télévision, presse écrite et presse en ligne.

- Elaborer un canevas éducatif qui permettra d’enseigner sans relâche depuis les lycées jusqu’aux universités des cours sur la lutte contre les discriminations. Cela se fera partout dans le monde. Un document préparatif qui sera le résumé des propositions de toutes les forces vives dans chaque pays servira de guide quant à l’élaboration des cours.

- Solliciter l’UNESCO pour l’implantation effective des droits scientifiques en Afrique noire. En organisant une année entière consacrée à cette thématique en Afrique. Mais aussi orienter les réunions d’importance sur ce sujet assez souvent en Afrique subsaharienne.

- A l’image de la discrimination raciale qui a été pratiquée aux Etats-Unis notamment, nous sollicitons que la notion de discrimination scientifique positive naisse. Ce qui permettra de valoriser et financer partout dans le monde tout savant ou /et scientifique noir.

- Conscientiser les intellectuels et opérateurs économiques Subsahariens à l’importance de la Bourse, du Trading, du Management des réseaux ou MLM et du Financement participatif, en créant la Bourse and Trading Intelligensia Initiative Project.

- Créer une Fédération internationale des savants et scientifiques autodidactes. L’importance vient du fait que des milliers de personnes dans le domaine scientifique sont des autodidactes. Mais il est difficile de prendre en compte leurs travaux et autres recherches, découvertes et inventions.

- Consacrer une journée spéciale dédiée à l’égalité des races. Ce jour, une marche de l’égalité des races aura lieu partout dans le monde.

Vous avez donc les grands axes de cette pétition. Comme vous le savez, nous aurions pu la lancer seul mais nous avons opté pour qu’elle soit lancée et signée par plusieurs personnes à la fois. Nous estimons qu’avec un chiffre de 100 personnes nous commencerons à obtenir une visibilité médiatique. Notre plus grand souhait est de voir des savants et scientifiques Noirs (venant des 4 côtés de la planète) de toutes les disciplines la signer. La pétition sera traduite en anglais.

A celles et ceux qui veulent être les pères fondateurs de la pétition, donc les premiers signataires, nous sollicitons que vous vous engagez aussi à en parler à vos proches et connaissances. Et à la partager sur les réseaux sociaux. Nous le savons, les esprits sont mûrs pour que nous nous engageons toutes et tous. Toute personne sans distinction aucune est appelée à signer la pétition et à en faire la promotion.

Arrêter d’être trop pessimistes et négatifs

En conclusion, nous voulons interpeller chacune et chacun sur l’Esprit de Patriotisme et de Combativité pour la défense de la Dignité de la Race Noire. L’être Noir a suffisamment été bafoué, dévalorisé, piétiné qu’il faut maintenant dire trop c’est trop.

Débarrassons-nous de nos peurs, de nos complexes inutiles, de nos incertitudes. Pour ce faire nous qui aimons tant le football, en faisant le lien direct avec notre esprit de combativité, nous vous citons deux personnalités issues de ce milieu. Tout d’abord, l’actuel président de la CAF. A sa première conférence de presse, il a résumé un trait de caractère propre au Noir : le pessimisme. Voici ses propos de Patrice Motsepe : « Une équipe africaine doit gagner la Coupe du monde dans un avenir proche. Nous devons arrêter d’être trop pessimistes et négatifs. Il n’y a aucun continent qui a réussi en s’attardant sur ses échecs ».

Avant lui, l’ancien footballeur et capitaine de l’équipe nationale Zambienne, Kalusha Bwalya, a reconnu dans une interview à BBC Radio : « Nous avons du talent, mais nous manquons de confiance en nous-mêmes ». Lamin Bangoura, l’un des meilleurs entraineurs de Guinée, est un ancien international Sierra-Léonais qui a disputé deux matchs de la Coupe d’Afrique des Nations pointe du doigt la tendance à négliger les entraineurs autochtones : « Il faut se demander pourquoi on n’autorise pas les entraineurs Africains à s’occuper des équipes nationales ».

Tout et vraiment tout est dit sur nos mentalités et comportements. Courageusement, acceptons de faire un examen de conscience. Et de mettre définitivement fin à ces complexes d’infériorités qui nous ruinent immensément.
La réussite de la pétition nous permettra d’envisager l’étape suivante : sonner la mobilisation pour la conscientisation afin d’élaborer un Guide du Patriotisme Noir et une Charte (ou un Pacte) de Combativité de la Race Noire.

Pour la pétition, toute personne intéressée pourra nous contacter via courriel (ou mail) : hassanebaadhio@yahoo.fr et par Whatsapp pour les personnes ayant mon numéro ou sur les réseaux sociaux à mon nom en tapant Hassane BAADHIO. Prière juste d’envoyer un message pour donner son accord pour faire partie des signataires de la pétition avec vos noms, contacts mails et de téléphones.

Transmettons aux générations futures la Lumière de la Dignité et de l’Esprit de Combativité Positive : il est temps de laver proprement l’Honneur et la Dignité scientifique de la race Noire. Et de rendre HOMMAGE A LA RACE NOIRE.
Impérativement : ici et maintenant sans maintenance de nos mentalités et comportements anachroniques. L’INTELLIGENCE SCIENTIFIQUE DE LA RACE NOIRE COMPTE.

Hassane BAADHIO.
Ecrivain et Chercheur Indépendant.
Courriel : hassanebaadhio@gmail.com et hassanebaadhio@yahoo.fr
Téléphone : +226 76 63 11 65.

Burkina : « La politique politicienne donne l’image de la (...)
Lutte antiterroriste en Afrique : Les dirigeants (...)
Burkina Faso : Est-ce que nous ne mélangeons pas tout (...)
Burkina : Complainte sur ma patrie en péril
Essai : Acteurs de résolution de conflits dans la (...)
Burkina : L’illusion d’une réconciliation nationale
Demande de pardon de Blaise Compaoré : « Cet acte (...)
Demande de pardon de Blaise Compaoré : Puisqu’il faut (...)
Situation nationale : « Mes vérités au lieutenant-colonel (...)
L’Afrique face au choc de l’inflation : Une vague de (...)
Burkina : Entre électoralisme et coups d’Etat ou (...)
Burkina Faso : Tiécoura Fofana invite les Burkinabè à (...)
Burkina Faso : Le président Damiba face à la raison (...)
L’humiliation de Blaise Compaoré
Burkina Faso : La Réconciliation n’est pas un spectacle (...)
Quand on se trompe volontairement
Burkina : L’arrivée de Blaise Compaoré n’est pas une (...)
Crise au sein du CDP : Un citoyen appelle les (...)
Burkina : Il faut sonner la fin de la récréation au (...)
Burkina : Sortir de la crise sécuritaire en donnant une (...)
Association des Journalistes Sportifs du Burkina : Le (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5103

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés