Actualités :: Assises nationales sur l’éducation : Le ministre Stanislas Ouaro sollicite le (...)

Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro était chez le chef de file de l’opposition politique (CFOP), ce vendredi 7 mai 2021. Le ministre Ouaro est allé exposer à l’opposition politique, le projet de débat national sur l’éducation qui pourrait aboutir à des reformes.

Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro poursuit ses visites de concertation des différents acteurs pour leur exposer le projet sur les assises nationales sur l’éducation. Ce vendredi 7 mai 2021, il était chez le chef de file de l’opposition politique burkinabè (CFOP).

Après plus d’une heure d’entretien, c’est visiblement avec satisfaction que le ministre Ouaro s’est confié aux journalistes. « Je suis heureux d’être là ce matin au CFOP. Nous sommes venus leur exposer le projet de débat national sur l’éducation. Les échanges se sont très bien passés dans une ambiance de franchise, et des suggestions, des critiques et des recommandations ont été formulées », a-t-il confié. Ce qui rend davantage enchanté le ministre Ouaro, a-t-il révélé, c’est que le CFOP s’est dit disponible à participer à ce débat national, d’y apporter sa contribution afin qu’ils travaillent ensemble à bâtir un système éducatif de qualité.

Le ministre Stanislas Ouaro s’est dit satisfait des échanges

Le chef de file de l’opposition politique burkinabè, Eddie Komboïgo, a pour sa part remercié la délégation conduite par le ministre en charge de l’Education nationale. « Il a cru bon de venir nous consulter dans le cadre de l’organisation des assises nationales sur l’éducation. Nous avons reçu les termes de références, le chronogramme », a-t-il fait savoir. M. Komboïgo reconnait que le pays a subi depuis plusieurs mois, des crises qui ont de grandes conséquences sur l’éducation.

Eddie Komboïgo a indiqué que ces assises poseront les vraies fondations sur éducation de qualité

« 60 ans après l’indépendance, est-ce que nous sommes satisfaits de notre système éducatif ? Est-ce que ce que nous dispensons à nos enfants leur permet d’avoir de l’emploi et de participer activement au développement de la nation ? », s’est-il interrogé. Pour lui, ces assises nationales sont une occasion pour trouver des réponses à ces questions.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Légende
1-Une
2-
3-

Burkina : L’opposition maintient sa demande de (...)
Burkina Faso : L’Assemblée nationale forme ses agents de (...)
Burkina Faso : Le dialogue politique s’ouvre dans un (...)
18 juin 1940 : Sankara Zouli et d’autres soldats (...)
Burkina : Le Cadre de dialogue politique, un sectarisme (...)
An II de l’Appel de Manéga : C’est aussi "un pas vers la (...)
Nouvelle-Calédonie : Le Pr Augustin Loada conduit une (...)
MPP-France : La sous-section de Bordeaux fait peau (...)
Burkina : Le président Roch Kaboré et Jacques Ouédraogo (...)
Assemblée nationale : La commission CJEEC réunie à (...)
Assemblée Nationale : Les députés membres de la CAGIDH (...)
Réconciliation nationale : Les capacités des autorités (...)
30e anniversaire de la Constitution du Burkina Faso : (...)
Burkina : Les députés convoqués à une session extraordinaire à
Vie politique au Burkina : Le Mouvement SENS en visite (...)
Nécrologie : Dr Assimi Kouanda inhumé après les hommages (...)
Burkina Faso : Le mouvement SENS s’interroge sur sa (...)
Réconciliation nationale : Le ministère renforce les (...)
Vie politique : Le MPP en Congrès extraordinaire du 24 (...)
Demandes de financement pour des activités culturelles (...)
Nécrologie : Assimi Kouanda sera inhumé ce vendredi 11 (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11046


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés