Actualités :: Dr Bachir Ismaël Ouédraogo : « Si ça va pour le jeune du Burkina Faso, ça va (...)

Le secrétariat national chargé des jeunes du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès) a sonné la mobilisation des siens pour, d’une part, dresser le bilan de sa participation aux élections de novembre 2020 et, d’autre part, définir les perspectives dans la dynamique de la mise en œuvre du programme du président Roch Kaboré. C’était à travers son premier forum national, tenu les 9 et 10 avril 2021 à Ouagadougou, sous le thème : « Réformes politiques et institutionnelles : quelle contribution de la jeunesse du MPP ».

C’est dans une ambiance de grande mobilisation des jeunes et de la direction politique nationale du parti que Bachir Ismaël Ouédraogo, secrétaire national chargé des jeunes du parti, et son équipe ont piloté cette assise. Elle a été marquée essentiellement par des travaux en sous-commissions et les réflexions devront se poursuivent à la base autour des grandes orientations qui ont été déblayées par les participants à ce forum.

« Le MPP est fier de sa jeunesse. Si le président Roch Kaboré est élu pour un second mandat et que le parti a une majorité à l’Assemblée nationale, c’est grâce à la jeunesse », a félicité le secrétaire exécutif du MPP, Lassané Savadogo, présidant la cérémonie de clôture du forum. Il soutient qu’avec cette mobilisation, le MPP démontre qu’il n’est pas un parti qui ne vit que pendant les élections. Mieux se convainc-t-il qu’avec sa jeunesse, le MPP, voire le Burkina, ira loin.

Une aubaine pour lui de prodiguer des conseils à ses « jeunes camarades », les exhortant surtout à tirer leçons des erreurs que les aînés ont pu commettre.
« Nous sommes vos aînés. Ce que nous souhaitons, c’est que vous ne fassiez pas les mêmes erreurs que nous. Il faut apprendre de nos erreurs. Et si vous devez commettre des erreurs, que ce soient vos propres erreurs et non celles de vos aînés. Vous devez vous enrichir. Vous devez progresser. Vous devez monter sur les épaules de vos aînés pour voir encore plus loin et projeter encore plus loin votre parti », a entretenu Lassané Savadogo.

Selon Bachir Ismaël Ouédraogo, les réflexions vont se poursuivre à la base, en vue d’un document final qui sera, dans environ deux mois, transmis au président du parti.

Coup d’œil sur les réflexions menées pendant les deux jours et l’actualité nationale…, le secrétaire exécutif du MPP a réaffirmé la vision de son parti en ce qui concerne le processus de réconciliation nationale en cours. A l’en croire, la perception repose sur les principes de l’inclusivité, de la vérité et de la justice.
« Il y en a qui pensent que la réconciliation nationale est un passeport pour l’impunité. Ce n’est pas la vision du MPP. Ce n’est pas la vision du président Roch Kaboré », a-t-il signifié, précisant que le débat doit plutôt être orienté vers le type de justice à emprunter par le processus.

Le secrétaire national chargé des jeunes, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, lui, a montré sa satisfaction vis-à-vis de la pertinence des réflexions qui se sont déployées sur les questions de la vie nationale. De l’accompagnement soutenu à l’agriculture, l’élevage…à la réforme de la justice en passant par l’emploi des jeunes, aucun aspect ne semble avoir échappé aux travaux des huit sous-commissions mises en place pour la circonstance.

« Dans son programme, Roch Kaboré a inscrit en bonne place les réformes politiques et institutionnelles. L’objectif des jeunes, c’est de l’accompagner ; nous l’avons accompagné pour qu’il soit réélu, nous devons l’accompagner pour qu’il puisse réaliser ce pour quoi il a eu la confiance du peuple », trace Bachir Ismaël Ouédraogo.

C’est pourquoi loue-t-il d’ores et déjà l’accompagnement des jeunes de la majorité présidentielle et de la société civile ; une première, à l’en croire.

« Tout jeune aspire à la gloire. Si ça va pour le jeune du Burkina Faso, ça va pour le jeune du MPP. Notre objectif, c’est de travailler ensemble, avoir des propositions concrètes qui vont accompagner la gouvernance et aider à ce que l’aspect emploi des jeunes puisse être au cœur des actions. Nous voulons l’accompagner avec des idées, des propositions… », a soutenu le responsable en charge des jeunes du MPP, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, par ailleurs ministre de l’Energie et des Mines.

O.L.O
Lefaso.net

Burkina/vie politique : « Celui qui veut partir au MPP (...)
Burkina : Lever de rideau sur le deuxième congrès (...)
Processus de réconciliation au Burkina : La coordinatrice-rés
MPP-UNIR/PS : « Ce n’est pas parce que nous sommes des (...)
Burkina/CDP : Une conférence de presse des jeunes dans (...)
Burkina : La réconciliation nationale "n’est pas (...)
IIe congrès extraordinaire du MPP : La succession à Roch (...)
Situations en Guinée et au Mali : Le groupe parlementaire
Burkina : « Celui qui prend le pouvoir en ce moment-là (...)
Simon Compaoré au sujet du président Roch Kaboré : « Pas (...)
Burkina/sécurité : Le parti au pouvoir exhorte à éviter (...)
Burkina/vie politique : Le MPP a enregistré 1 964 (...)
Crise au Mouvement Agir ensemble pour le Burkina : (...)
Commune de Kouka (Boucle du Mouhoun) : Les militants du (...)
Organisation des élections au Burkina : Les membres de (...)
Burkina/Rencontre Etat-ONG-AD et fondations : L’équation (...)
Burkina/politique : Des militants du "Mouvement agir (...)
Burkina/CDP : L’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao (...)
Assemblée nationale du Burkina Faso : Une nouvelle (...)
Politique au Burkina : Bluff de l’opposition ou (...)
Burkina/vie politique : Les militants de PS-Burkina (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11214


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés