Actualités :: Programme d’urgence pour le Sahel : Le conseil d’orientation stratégique (...)

Le conseil d’orientation stratégique (COS) du programme d’urgence pour le sahel (PUS) a tenu ce vendredi 12 mars 2021 à la Primature, sa première session ordinaire au titre de l’année 2021. Une occasion pour les membres du COS, d’apprécier le niveau d’atteinte des résultats du programme en 2020 et d’examiner le plan de travail annuel au titre de l’année 2021. Le PUS est mis en œuvre depuis quatre ans dans les régions du Sahel et du Nord, puis dans la Boucle du Mouhoun, le Centre-Nord, l’Est et le Centre-est. Il vise à contribuer à l’amélioration de la sécurisation des personnes et des biens au Burkina Faso.

Plusieurs acquis ont été engrangés par le PUS dans sa mise en œuvre au cours de l’année 2020, malgré un contexte économique, sécuritaire et sanitaire difficile. Des acquis qui, de l’avis de Pauline Zouré, ministre déléguée chargée de l’Aménagement du territoire, sont à mettre sur le compte de l’engagement politique et social des différents acteurs.

« Compte tenu de l’adversité qui a commencé à décroître dans les territoires concernés, il a pu être noté que cette année, les actions ont connu un bon qualitatif en termes d’exécution. Le rapport 2020 fait état de 66,07% de taux d’exécution, contrairement à l’année 2019 où l’on a enregistré 64% ; l’exécution financière qui est de 45,34%, est positivement appréciée, au regard du quota d’activités en cours de réalisation et qui n’ont pas été prises en compte dans ce taux », précise-t-elle.

Plus spécifiquement, dans l’axe 1 du programme qui porte sur la prise en charge des défis sécuritaires, des commissariats et brigades de gendarmerie ont été soit réhabilités, soit construits, et du matériel spécifique de sécurité a été acquis.
En ce qui concerne l’axe 2 intitulé optimisation et gestion des urgences humanitaires et sociales, près de 1000 personnes ont pu bénéficier d’une assistance alimentaire, d’un appui psychosocial, d’établissement d’actes de naissance pour les enfants, etc. Quant à l’axe trois consacré au renforcement de la présence de l’Etat, des bureaux de chefs de circonscriptions administratives ont pu être construits et dotés en matériel informatique et de communication.

Des recommandations pour 2021

Après avoir passé en revue la mise en œuvre du programme en 2020, le COS a fait des recommandations pour de meilleurs résultats en 2021. Il s’agit de la reconduction par décret de la mesure portant allègement des procédures concernant les actions à mettre en œuvre, de la poursuite des actions de sécurisation du territoire à travers un plan spécifique de stabilisation qui sera mis en place dans deux communes pilotes que sont Djibo et Pobé Mengao.

Le COS a aussi recommandé que soit revisité l’ensemble de la gouvernance, en donnant plus de pouvoir aux acteurs décentralisés et déconcentrés, pour permettre une plus grande fluidité des actions et une célérité dans la réalisation des investissements et dans la réception. « Durant les quatre ans, nous avons cumulé des actions d’investissements qui ont été faits dans les territoires mais qui n’ont pas pu être réceptionnés à cause des aléas sécuritaires », a expliqué Pauline Zouré.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Mise en place des démembrements de la CENI : Bien (...)
Démissions au CDP : « Le MPP et ses partis satellites (...)
Fusion de partis sankaristes : "Avec le MPP, notre (...)
Burkina / CDP : Les langues se délient pour expliquer (...)
Congrès pour la démocratie et le Progrès : Six mois de (...)
Commune de Banfora/CDP : Plus de 150 militants rendent (...)
Procès Sankara et compagnons : La jeunesse sankariste (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un pays, on le (...)
Burkina/Élections municipales 2022 : Les acteurs au (...)
Forces armées nationales burkinabè : Qui sont les (...)
Burkina/politique : Alassane Bala Sakandé a officiellement
Engagement politique des jeunes au Burkina : Les (...)
Burkina-Procès Sankara : Le Comité international appelle (...)
Politique : Le Groupe parlementaire MPP tient ses (...)
Burkina : C’est parti pour le "mois de justice et (...)
Bobo-Dioulasso : Etat et secteur privé échangent sur les (...)
Burkina-Assemblée nationale : « La défiance grandissante (...)
Burkina/vie politique : Congrès de fusion UNIR/PS-MPS, (...)
Burkina/Rentrée scolaire 2021-2022 : Le MPP exhorte les (...)
Burkina Faso : Des députés veulent apporter leur pierre à (...)
Burkina/Dialogue politique : Majorité et opposition (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11256



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés