Actualités :: Vie politique : Le mouvement « Agir Ensemble » planche sur les élections et (...)

L’heure est au bilan au mouvement Agir Ensemble pour le Burkina Faso (Agir Ensemble) qui a, le samedi 27 février 2021 à Ouagadougou, tenu une réunion de son secrétariat exécutif national élargi aux secrétaires généraux des provinces.

Le parti, crée en septembre 2019 et dirigé par de nombreux cadres de l’ex-parti au pouvoir, le CDP, est allé aux élections présidentielle et législatives. A la présidentielle, le candidat du parti, qui n’était autre que l’ancien Premier ministre et ancien président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, est arrivé en arrivé 4e place (sur treize candidats). Occasion pour les participants de féliciter Kadré Désiré Ouédraogo pour avoir été le porte-flambeau du parti et pour les énormes efforts consentis pour le parti.

Aux législatives, le parti s’en est tiré avec deux députés. « Ce qui n’est pas rien pour un jeune parti », selon des cadres du parti qui ont déjà les yeux rivés vers les municipales à venir.

Premier rendez-vous du genre après ces joutes électorales, la rencontre de ce week-end a donc consisté pour les participants à faire un bilan des élections et à plancher sur la vie du parti.

Il s’est agi, de façon précise, de « faire le point des activités du parti, depuis sa création, et spécialement ce qui s’est passé pendant la campagne, où beaucoup de choses se sont passées », a confié, à l’ouverture des travaux, le président du parti, Boubakar Diallo.

Ainsi, les représentants du mouvement Agir Ensemble pour le Burkina Faso ont examiné l’administration du parti, la gouvernance générale, la campagne électorale, des questions relatives à l’information, à la communication et aux finances, l’organisation et la mobilisation à l’interne du parti, etc.

Boubakar Diallo (au milieu), présidant l’ouverture des travaux.

« Nous allons faire ressortir les forces et les faiblesses, pour dégager l’avenir du parti dans le contexte actuel du Burkina. (…). Il faut que le parti se restructure, afin de redynamiser les différentes activités du parti pour l’avenir », a précisé Boubakar Diallo, les élections municipales en perspectives.

Avec ses députés, et au moment où il est demandé aux partis politiques de faire leur déclaration d’appartenance, le mouvement Agir Ensemble pour le Burkina Faso a opté de se positionner dans l’opposition politique.

O.L
Lefaso.net

Audit du MBDHP : Comme un doigt sur une plaie (...)
Université de Ouagadougou : Le nouveau président, le Pr (...)
11-Décembre, fête nationale
Mission impossible
Parlement- société civile : Concilier légalité et (...)
Tronçon Boromo-Bobo Dioulasso de la nationale 1 : "Razel (...)
Gouvernement de la IVè République:Imminence d’un (...)
Collectif des organisation démocratiques de masse et de (...)
Regard sur la justice burkinabè : Le combat contre (...)
IXe conférence des ambassadeurs et consuls généraux : (...)
Conseil des ministres du 1/12/03 : compte rendu
Crise au sein du PAI : Le procès renvoyé au 22 janvier (...)
Tentative de putsch : il faut crever l’abcès
Cour de cassation : Les magistrats souhaitent la (...)
Rencontre de l’OIT à Addis-Abeba : Blaise Compaoré invité (...)
Diplomatie burkinabè : Blaise et ses ambassadeurs
Conférence des femmes de l’UNDD : la plate-forme du (...)
Scrutins en Afrique de l’Ouest :inventer le piège à (...)
PAREN : « Nous n’allons plus aiguillonner le pouvoir (...)
Diplomatie : 9e Conférence des ambassadeurs et consuls (...)
Diplomatie burkinabè dans le monde : Hommage aux (...)

Pages : 0 | ... | 11046 | 11067 | 11088 | 11109 | 11130 | 11151 | 11172 | 11193 | 11214 | ... | 11235


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés