Actualités :: Commune de Loumbila : « Nous avons 31 villages et une quarantaine d’écoles », (...)

Le maire de la commune de Loumbila, Dr Paul Taryam Ilboudo, et une équipe de son conseil municipal ont effectué une visite des investissements réalisés durant l’année 2020. Pour cette deuxième phase, ce sont les infrastructures scolaires qui ont été visitées le mardi 23 février 2021. La commune compte une quarantaine d’écoles pour 31 villages.

Deux semaines après la première visite des investissements de 2020, le maire de la commune de Loumbila, Dr Paul Taryam Ilboudo, et son équipe reprennent leur bâton de pèlerin. Cette fois-ci, ce sont uniquement les infrastructures scolaires qui ont reçu la visite du bourgmestre.

Le village de Nonguestenga a été la première étape. Dans cette petite localité, trois classes flambant neuves sont à compter dans les réalisations du conseil municipal pour l’année 2020. Pour une première année scolaire, le directeur de cette école n’a seulement que des élèves du Cours préparatoire 1 (CP1). 30 élèves forment ainsi la première promotion de l’école primaire publique de Nonguestenga. Cette infrastructure a coûté 21 231 846 francs CFA sur fonds propre de la mairie, informe Dr Paul Taryam Ilboudo.

Le maire de la commune de Loumbila, Dr Paul Taryam Ilboudo (au micro)

« Le conseil municipal de Loumbila est convaincu que l’éducation, c’est le soubassement du développement ; sans éducation, aucun peuple ne peut se développer », a déclaré Dr Paul Taryam Ilboudo. C’est pour cette raison que le conseil municipal a « pris à bras le corps cette question », et « nous travaillons en bonne éducation avec les structures étatiques en charge de l’éducative à Loumbila », a-t-il ajouté.

Tour à tour, les villages de Zongo, Ouavoussé, Nangtenga et Nomgana ont reçu la visite des autorités administratives. Même Loumbila centre n’a pas manqué à la règle. En effet, le Lycée Multilingue spécifique de Loumbila a connu une réalisation de sa latrine. L’ancienne est totalement délabrée.

A chacune des étapes, le conseil municipal a recueilli les difficultés du corps enseignant.

« Désengorger les effectifs dans les classes »

Après cette visite, le maire de la commune de Loumbila affiche une satisfaction. « Actuellement à Loumbila, on n’a plus de problème énorme en matière d’accès à l’éducation de base. Nous avons 31 villages et une quarantaine d’écoles, ça veut dire qu’il y a des villages qui ont deux à trois écoles. Tout enfant qui nait à Loumbila a accès à l’éducation de base. Ça, c’est la grande satisfaction du conseil municipal », s’est-il félicité.

Le chef de la circonscription d’éducation de base de la commune de Loumbila, Issaka Bonkougou

Et ce n’est pas le chef de la circonscription d’éducation de base de la commune de Loumbila, Issaka Bonkougou, qui donnera un avis contraire. De son côté, il pointe du doigt l’impact de ces réalisations. « Tout cet accompagnement participe à désengorger les effectifs dans les classes, ça réduit aussi les distances que les élèves parcourent et ça contribue à croître le taux de scolarisation, toute chose qui participe à la qualité de l’éducation dans notre commune », a-t-il affirmé.

« C’est très bien d’accéder à l’école, mais il faut y rester… »

Même si le maire et son équipe se félicitent des réalisations, ils reconnaissent qu’au niveau du secondaire, les choses ne se passent toujours pas comme ils le souhaitent. « C’est au niveau du secondaire qu’on a quelques soucis encore mais ce n’est pas énorme. On a une vingtaine d’écoles secondaires et quatre lycées », a-t-il relaté.

Le défi actuel du conseil municipal demeure la qualité de l’éducation. « C’est très bien d’accéder à l’école, mais il faut y rester et surtout réussir. Maintenant, nous mettons des fonds pour encourager les enseignants et les élèves à travers l’excellence à l’école », a indiqué Dr Paul Taryam Ilboudo.

Le Centre permanent d’alphabétisation et de formation (CPAF) de Nangtenga a coûté plus de quatre millions de francs CFA, selon le maire

En plus de la construction des écoles, le conseil municipal a procédé également à la réhabilitation de certaines écoles. « Au niveau du préscolaire, le conseil a entrepris la construction de Centre d’éveil et d’éducation. Quant au niveau du non formel, le conseil a entrepris la construction du Centre permanent d’alphabétisation et de formation (CPAF) dans plusieurs villages », a relaté Issaka Bonkougou.

« Le conseil municipal de Loumbila a décidé de mettre l’accent sur la mobilisation propre de ses ressources pour répondre aux besoins prioritaires évoqués par les populations ». Ce plus de 200 millions de francs CFA investis dans les infrastructures scolaires, 90% sont un financement propres de la commune de Loumbila, a insisté Dr Ilboudo.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Engagement politique des jeunes au Burkina : Les (...)
Burkina-Procès Sankara : Le Comité international appelle (...)
Politique : Le Groupe parlementaire MPP tient ses (...)
Burkina : C’est parti pour le "mois de justice et (...)
Bobo-Dioulasso : Etat et secteur privé échangent sur les (...)
Burkina-Assemblée nationale : « La défiance grandissante (...)
Burkina/vie politique : Congrès de fusion UNIR/PS-MPS, (...)
Burkina/Rentrée scolaire 2021-2022 : Le MPP exhorte les (...)
Burkina Faso : Des députés veulent apporter leur pierre à (...)
Burkina/Dialogue politique : Majorité et opposition (...)
Médiateur du Faso : Saran Sérémé /Séré rend sa démission
Conseil Économique et Social au Burkina : Bonaventure (...)
Projet panier commun d’appui aux processus électoraux (...)
Burkina : Simon Compaoré le sage quitte la vie (...)
Dr P. Emile Paré, DG du Centre de formation politique du (...)
Burkina Faso : « La sécurité avant la réconciliation (...)
Burkina/vie politique : L’organe dirigeant du MPP passe (...)
Simon Compaoré : Après 46 ans de vie politique, l’ (...)
Burkina Faso : Alassane Bala Sakandé désormais président (...)
Burkina/MPP : Le devoir de reconnaissance des militants (...)
Burkina/vie politique : « Celui qui veut partir au MPP (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11298



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés