Actualités :: Burkina : Zéphirin Diabré échange avec la commission chargée de la (...)

Une délégation de la Commission de la réconciliation nationale et des réformes (CRNR) a été reçue ce lundi 15 février 2021 par le ministre d’État, ministre auprès du président du Faso, chargé de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Zéphirin Diabré. Au menu des échanges, la réconciliation nationale.

Conduite par l’archevêque de Bobo-Dioulasso, Mgr Paul Ouédraogo, la délégation dit être venue à la demande du ministre d’État Zéphirin Diabré pour échanger autour de la question. A la sortie de l’audience qui a duré environ deux heures, le leader religieux est revenu sur le travail abattu par la Commission de la réconciliation nationale et des réformes (CRNR), dont il était le président, et les suggestions qu’elles a, à terme, faites (Commission de réconciliation nationale et des réformes : Le rapport transmis au chef du gouvernement, Isaac Yacouba Zida !).

« Nous sommes venus pour échanger sur ce que nous avions partagé entre nous déjà au niveau de la CRNR où nous avions eu à écouter beaucoup les Burkinabè, pour les suggestions qu’ils faisaient dans les réformes institutionnelles, politiques, les réformes du Code électoral, de gestion…. Nous avons aussi eu à écouter un certain nombre de victimes, notamment qui disaient les conditions dans lesquelles elles seraient prêtes à monter dans le train de la réconciliation », explique Mgr Paul Ouédraogo, précisant que les rapports des sous-commissions ainsi que celui général ont été remis au ministre d’Etat, Zéphirin Diabré.

Pour rappel, la CRNR avait été créée auprès de la Primature par la Charte de la Transition en son article 17 avec pour mission « de restaurer et de renforcer la cohésion sociale et l’unité nationale ».

5 065 dossiers ont été recensés par la commission. Ils sont composés « d’injustices de tous ordres, de brimades, de torts sans raison, de crimes économiques... ».
La CRNR était composée de cinq sous-commissions, « vérité, justice et réconciliation nationale », « réformes constitutionnelles, politiques et institutionnelles », « réforme électorale », « finances publiques et respect du bien public » et, enfin, « gestion des médias et de l’information ».

Après avoir officiellement remis, le 14 septembre 2015, son rapport au Premier ministre d’alors, Yacouba Isaac Zida, la CRNR a fait place au Haut Conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) pour poursuivre la mission.

O.L
Lefaso.net

Réconciliation nationale : Muets comme une tombe de la (...)
Coopération Burkina Mali : Clôture de la grande (...)
Kassoum KAMBOU : Rôle et place du juge dans notre (...)
Situation nationale : L’UNDD affûte ses armes à (...)
Compte rendu du conseil des ministres du 24 mars (...)
Journée mondiale de l’Eau : Opération 1000 forages
Politique et société : Les vertiges du pouvoir
Promotion et protection des biens publics, une (...)
Point de presse du gouvernement : "Une société qui ne (...)
Insécurité au Burkina Faso : Les dispositions nouvelles (...)
Journée nationale de pardon : "Le Burkina n’a pas d’autre (...)
Concorde nationale : A la fois mythe et réalité
Assassinat de trois policiers : Bassolet à la (...)
Haute criminalité : faut-il appliquer la même peine aux (...)
XVIe anniversaire du GDP : Sous le signe de l’analyse de (...)
Gouvernement/syndicats : 8 heures pour 4 acquis
Moussa M. Tapsoba, président du CENI : "Il faudrait que (...)
Groupe parlementaire "Convention des Forces républicaines" :
Kénédougou : Inauguration de la RN10 Sikasso/frontière du (...)
Assassinat de trois policiers et d’un civil à Koupèla : (...)
Compte rendu du Conseil des ministres du 17/03/2004

Pages : 0 | ... | 10920 | 10941 | 10962 | 10983 | 11004 | 11025 | 11046 | 11067 | 11088 | ... | 11298



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés