Actualités :: Gouvernance locale : Le ministre Clément Sawadogo s’imprègne des réalités de (...)

Arrivé le 10 janvier 2021 à la tête du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le ministre d’Etat Clément Sawadogo a effectué, ce lundi 8 février 2021, une visite au Fonds permanent pour le développement des Collectivités territoriales (FPDCT), devenu depuis octobre 2020, Agence nationale d’appui au développement des collectivités territoriales (ANDCT). Il s’est agi pour lui de s’imprégner des réalités de cette structure, un des instruments techniques de mise en œuvre de la politique de son département.

La visite a, selon l’autorité, permis de se familiariser rapidement avec une des structures fondamentales du département. « C’est l’une des structures fondamentales, parce que depuis les débuts de la décentralisation, la communalisation intégrale, le schéma qui a été mis en place partait du principe que l’existence de ce Fonds devrait permettre de financer des activités de développement local, de collectivités territoriales (communes et régions). En principe, la grande majorité de tout ce qui est allocation en faveur du développement local devait transiter par ce Fonds-là », a présenté le ministre Clément Sawadogo, qui avait à ses côtés, le ministre délégué auprès du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, chargé de la décentralisation, Madiara Sagnon.

Le ministre d’État, Clément Sawadogo, accompagné du ministre délégué auprès du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, chargé de la décentralisation, Madiara Sagnon.

Celui-là même qui a été de 2006-2011, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément Sawadogo se réjouit que non seulement cet instrument existe, mais mieux, se consolide en se transformant en agence. Une mutation qui permet ainsi d’affirmer davantage son caractère bancaire et de moderniser le mécanisme pour une gestion beaucoup plus affinée des ressources.

« La difficulté principale, c’est la faiblesse de l’abondement des ressources dans ce Fonds ; aussi bien au niveau de l’Etat que des partenaires. Nous allons rapidement voir comment on peut trouver des solutions en rapport avec le ministère en charge des Finances, faire en sorte que cette agence se consolide davantage et qu’effectivement, toutes les collectivités puissent trouver les ressources nécessaires pour avancer dans la mise en œuvre des plans locaux de développement », a rassuré le ministre d’Etat.

Le ministre Clément Sawadogo et sa délégation, en accueil d’usage avec le directeur général, Bruno Dipama (à gauche).

A l’en croire, l’échange avec le personnel de la structure a permis de cerner plus de détails, ce qui permet de cibler l’angle par lequel il faut trouver les solutions. Clément Sawadogo dit fonder beaucoup d’espoir sur cette structure en tant qu’une des créations de base de la décentralisation à travers le code général des collectivités territoriales.

Selon le directeur général de l’ANDCT, Bruno Dipama, la prise en compte des préoccupations soulevées permettra aux collectivités de pouvoir monter des projets conséquents, à même d’impacter la vie des populations à la base. « Du reste, je me réjouis que son excellence monsieur le Premier ministre ait, lors de sa Déclaration de politique générale, évoqué le fait qu’il mettait tout en œuvre pour que l’Agence nationale d’appui au développement des collectivités territoriales soit opérationnelle dans les meilleurs délais », rappelle-t-il sous fond de plaidoyer.

Instant d’échanges avec le personnel de l’ANDCT

Crée en 2008, le Fonds permanent du développement des collectivités territoriales (aujourd’hui, Agence nationale d’appui au développement des collectivités territoriales) est un mécanisme étatique de mobilisation et de centralisation de ressources en vue d’accompagner techniquement et financièrement les collectivités territoriales du pays. Il bénéficie également de l’accompagnement de la Coopération financière allemande, la Coopération suisse et l’Agence française de développement.

O.L
Lefaso.net

Mouvement pour le Changement et la Renaissance : (...)
Burkina : Le parti au pouvoir ( MPP) se penche sur des (...)
6e mandat d’Idriss Deby : Le Collectif de Tchadiens (...)
Mise en œuvre du programme de Roch Kaboré : La jeunesse (...)
Vie politique : La jeunesse du MPP en rangs serrés pour (...)
Palais de Kosyam : Les présidents de conseil d’administration
Burkina Faso : L’Assemblée nationale adopte une loi pour (...)
Vie politique : La NAFA lancée dans une nouvelle (...)
Burkina : Le Faso Autrement plaide pour sauver la vie (...)
Sécurité sociale des travailleurs du public : Une (...)
Réconciliation nationale : Le CDP rejoint la majorité
Burkina Faso : Une loi pour prendre en compte le régime (...)
Mouvement « Agir ensemble » : Le président Boubacar Diallo (...)
Décès de Paul Taryam Ilboudo : Qui était l’illustre (...)
Commune de Ouagadougou : « Les mesures sociales ont (...)
Commune de Gourcy : Bala Alassane Sakandé au jubilé de (...)
Programme "un étudiant, un ordinateur" : Samiratou (...)
Développement local : Des communes évaluent la plateforme (...)
Décès de Soumane Touré : Le président du Faso salue la (...)
Suivi des politiques publiques : Une faîtière de la (...)
Décès de Soumane Touré : Le Premier ministre présente ses (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10920


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés