Actualités :: Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat : Louise Go, la (...)

Louise Anne Go, c’est le nom du désormais ministre délégué auprès du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, chargé de l’Artisanat. Et ce, depuis le dimanche 10 janvier 2021. Secteur éclipsé par l’industrie et le commerce, l’artisanat au Burkina Faso souffre d’un manque de promotion. La nouvelle ministre a donc du pain sur la planche, d’autant plus que ce secteur lui semble étranger. Retour sur le parcours de Louise Go.

Née le 17 mai 1963 à Toma, Louise Anne Go est sociologue de formation et titulaire d’un master II en Gestion des projets. Avec 25 ans d’expérience professionnelle, Louise Go a parcouru la sous-région ouest-africaine pour servir dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

En effet, affirme-t-elle, « j’ai mené des études, monté, exécuté, évalué et suivi des projets d’eau potable et d’assainissement en milieux rural, semi-urbain et urbain au Burkina Faso, au Bénin, au Mali, au Niger, au Sénégal et au Togo ».

Avant sa nomination au poste de ministre délégué chargé de l’Artisanat, Louise Go était secrétaire permanente de l’Observatoire national de prévention et de gestion des conflits communautaires (ONAPREGECC) au ministère des Droits humains et de la Promotion civique, depuis le 24 mai 2019.

L’artisanat au Burkina, un secteur qui lui est étranger

Le secteur de l’artisanat semble jusque-là étranger à Anne Louise Go. De son cursus scolaire à son parcours professionnel, la nouvelle ministre n’a jamais eu affaire à ce secteur. Mais elle a un atout qu’elle brandit : son profil de sociologue. « Nous venons d’arriver. Nous allons échanger avec les différents collaborateurs et effectuer des sorties de terrain. Et comme il se trouve que je suis sociologue, ça sera plus facile pour moi d’aller vers ces acteurs, échanger avec eux et voir un peu quel est l’état des lieux », a-t-elle fait savoir le 13 janvier 2021 à l’occasion de la cérémonie d’accueil au sein du ministère , organisée à son honneur.

Une cérémonie au cours de laquelle, elle été briefée sur les difficultés qui minent le secteur de l’artisanat, car dira-t-elle : « Nous avons eu l’information, en échangeant avec le ministre du Commerce, qu’au niveau du secteur de l’artisanat, il y a un gros chantier. Nous devrons travailler à booster toutes les actions qui pourront accompagner le secteur de l’artisanat ».

En plus de l’approche sociologique pour aborder la question, sa connaissance de la sous-région, son carnet d’adresse et son dynamisme pourraientt en revanche servir à l’artisanat burkinabè. En effet, Anne Louise Go a longtemps servi dans des ONG et organismes internationaux qui interviennent dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

Sa plus longue carrière a été avec IGIP Afrique où elle a servi pendant plus de 20 ans, de 1996 à 2017. Elle a occupé plusieurs postes dans cette structure, ce qui l’a amenée un peu partout dans la sous-région, notamment au Bénin, au Sénégal, au Mali, au Togo et au Niger. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

E.L
Lefaso.net

Chef de file de l’opposition : On ne se bouscule pas au (...)
Réconciliation nationale : « Peut-on juger le dossier de (...)
Vie politique : Le mouvement « Agir Ensemble » planche (...)
Bobo-Dioulasso : Le CGD mobilise les forces politiques (...)
Politique : Le parti du Réveil patriotique du Faso (...)
Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la (...)
Commune de Loumbila : « Nous avons 31 villages et une (...)
Conseil des frontières : Les membres se concertent à (...)
Justice au Burkina : « Construire ensemble l’Etat de (...)
Rencontre statutaire avec le Conseil supérieur de la (...)
Commission de l’Informatique et des Libertés : La (...)
Cadre de concertation du CFOP : Eddie Komboïgo invite (...)
Nécrologie : Le MPP pleure la mort de Martin Gustave (...)
Burkina : Le président du Faso rencontre le Conseil (...)
Aziz Dabo, vice-président de la NAFA : « Il faut toujours (...)
Politique : L’UNIR/PS déclare son appartenance à la (...)
Réconciliation nationale : L’impunité ne sera pas (...)
Burkina : « Chacun est porteur d’une responsabilité pour (...)
Vie politique : Un ancien ‘’élément’’ de sécurité de Roch (...)
Burkina : La CENI offre 400 ordinateurs à l’Office (...)
Burkina : Le MPP appelle la classe politique et la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10836


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés