Actualités :: Gouvernement Dabiré II : La difficile atteinte des 30% du quota (...)

Une semaine après son investiture pour son second et dernier quinquennat, le président du Faso, Roch Kaboré, a reconduit son Premier ministre, Christophe Dabiré, à la tête du gouvernement. Une semaine, jour pour jour, après sa nomination, celui-ci a formé son gouvernement. On y dénombre 9 ministres femmes sur 33. Ce qui représente 27%. Un taux qui se rapproche légèrement des 30% du quota genre mais qui n’est pas mieux que les gouvernements précédents.

Neuf femmes sur un total de 33 membres, soit 27,27 %, du gouvernement Dabiré II. Du jamais vu, du moins, depuis l’élection de Roch Kaboré à la tête du pays en 2015. Mais à y regarder de près, ce chiffre n’est pas pertinent, comparativement aux gouvernements précédents. La preuve, depuis sa première élection en 2015, le peuple burkinabè a vu défiler devant lui, quatre gouvernements dirigés par Paul Kaba Thiéba et Christophe Dabiré. Nommé le 6 janvier 2016, Paul Kaba Thiéba formera le premier gouvernement du président démocratiquement élu après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Ainsi, il formera le 12 janvier 2016 son tout premier gouvernement composé de 29 membres dont huit postes consacrés aux femmes répartis comme suit : trois femmes ministres, trois ministres déléguées et deux secrétaires d’État dont une auprès du ministre en charge de la Femme et l’autre auprès du ministre de l’Économie, des Finances et du Développement, chargée de l’aménagement du territoire. Le taux des femmes dans ce gouvernement Thiéba était de 27,58%.

Un an après la formation de ce gouvernement, un remaniement ministériel intervient dans la nuit du 20 février 2017. Le Gouvernement Thiéba II est ainsi proposé composé encore de 29 membres avec des entrants et des sortants, mais toujours huit postes consacrés aux femmes (soit 27,58%). Un remaniement qui, selon le Premier ministre, est intervenu afin d’opérationnaliser le Plan national de développement économique et social (PNDES) et la recherche de l’efficacité.

Toujours dans l’opérationnalisation de son PNDES, un autre remaniement ministériel intervient dans la soirée du 31 janvier 2018. Des départs, des arrivées, mais également des changements de poste avec trois femmes ministres, une ministre déléguée et deux secrétaires d’États, soit une régression de deux postes pour les femmes.

Après trois ans passés à la tête du gouvernement burkinabè, le gouvernement Thiéba est dissout et fait place à la nomination, le 21 janvier 2019, de Christophe Dabiré. À la suite de sa nomination, il formera son premier gouvernement le 27 février 2019. Un gouvernement composé de 32 membres dont sept femmes comme celui des deux premiers de Paul Kaba Thiéba.
Les 30% du quota genre demeurent toujours un chiffre mythique à atteindre certainement à cause de beaucoup d’autres considérations.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Réconciliation nationale : La Communauté Sant’Egidio (...)
Burkina Faso : 82 partis politiques ont adhéré à la (...)
Hamed Bakayoko : « Il disait que la révolution du Burkina (...)
Vie politique : L’UPC accueille le retour d’un de ses (...)
8-mars à Rollo dans le Bam : El hadj Ousséni Ouermi donne (...)
Processus de réconciliation nationale : « Le président (...)
Burkina : Le chef de file de l’opposition, Eddie (...)
Assemblée nationale : Le ministre Bénéwendé Sankara parle (...)
Politique : Le président du Faso et le chef de (...)
Réconciliation nationale au Burkina Faso : Le Mouvement (...)
Programme d’urgence pour le Sahel : Le conseil (...)
Législatives du 22 novembre 2020 : Le NDI et ses (...)
Assemblée nationale : Les députés de la VIIIe législature (...)
Bala Alassane Sakandé, président de l’Assemblée nationale (...)
Eddie Komboïgo, nouveau Chef de file de l‘opposition : « (...)
Réconciliation nationale : Zéphirin Diabré a échangé avec (...)
Adhésion du MPS à la majorité présidentielle : Le bonheur (...)
Burkina : Le nouveau chef de file de l’opposition (...)
Burkina : La majorité présidentielle appelle à (...)
Réconciliation nationale : Zéphirin Diabré explique les (...)
Suspension du stade du 4-Août : "Nous n’avons pas de (...)

Pages : 0 | ... | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | 231 | 252 | ... | 11046



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés