Actualités :: Manifestation contre la reconduction du ministre Harouna Kabore au (...)

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, la délégation consulaire du Centre s’est démarquée de la manifestation des acteurs du secteur informel du Centre ce jeudi 7 janvier 2021, contre une reconduction de Harouna Kabore comme ministre du commerce. Pour la délégation consulaire, la nomination d’un ministre relève du pouvoir discrétionnaire du président du Faso. Lisez !

DECLARATION DE PRESSE

De sources médiatiques, nous avons suivi une série de sortie de groupuscules de personnes se réclamant de regroupements de commerçants et d’acteurs économiques de la région du centre pour exiger la non reconduction de l’actuel ministre en charge du commerce. D’autres même sont allés plus loin en désignant ‘’leurs ministres’’ souhaités.

Pour notre part, nous estimons que le choix du premier ministre et des membres de son gouvernement revient au pouvoir discrétionnaire du chef de l’Etat. En aucun cas les acteurs du secteur privé ne doivent s’y interférer d’aucune manière que ce soit.
Dans un pays comme le Burkina Faso ou le secteur privé a un grand rôle a joué pour le développement socio-économique, nous devons nous départir des calculs politiciens et laisser la politique aux politiciens.

Depuis la prise du pouvoir du Président Roch Marc Christian Kabore, les acteurs économiques organisés que nous sommes ne cessons de faire des critiques constructives pour le bien être du climat des affaires dans notre pays sans toutefois nous interférer dans la gestion d’un quelconque ministère.

De nos jours c’est tout heureux d’ailleurs que nous constatons l’avancée dans le secteur industriel rendu possible par le dynamisme des ministres qui se sont succédé depuis 2016 à nos jours mais aussi par nos propositions sorties des cadres de concertations avec l’autorité.

Nous lançons un appel à tous les acteurs économiques du Burkina Faso et du centre en particulier à se désolidariser des actions de ce genre et à faire confiance au président élu pour le choix des hommes qui va composer son gouvernement.
Nous réitérons notre ferme volonté à accompagner le président du Faso et nous sommes prêts à travailler avec n’importe quel ministre que le président du Faso viendrait à designer pour prendre les commandes du ministère du commerce de l’industrie et de l’artisanat.

Ouagadougou, le 07 /01 / 2021

Le président de la Délégation Consulaire du Centre

El Hadj Hamidou OUEDRAOGO
Officier de l’ordre de l’Etalon

Réconciliation nationale : Les capacités des autorités (...)
30e anniversaire de la Constitution du Burkina Faso : (...)
Burkina : Les députés convoqués à une session extraordinaire à
Vie politique au Burkina : Le Mouvement SENS en visite (...)
Nécrologie : Dr Assimi Kouanda inhumé après les hommages (...)
Burkina Faso : Le mouvement SENS s’interroge sur sa (...)
Réconciliation nationale : Le ministère renforce les (...)
Vie politique : Le MPP en Congrès extraordinaire du 24 (...)
Demandes de financement pour des activités culturelles (...)
Nécrologie : Assimi Kouanda sera inhumé ce vendredi 11 (...)
Mouvement SENS : Assemblée générale souveraine ce samedi (...)
Processus électoral au Burkina : Les acteurs en réflexion (...)
Réconciliation nationale : A Kaya, le PNUD et le (...)
Dr Adama Coulibaly de l’APP/Burkindi : « La réconciliation
Élections locales au suffrage universel direct : La CENI (...)
Vie constitutionnelle au Burkina : « Que faire (...)
Nouveau temps pour la démocratie : Le groupe parlementaire
Décès de Dr Assimi Kouanda : Les condoléances du parti Le (...)
Assimi Kouanda meurt en exil : Le meilleur islamologue (...)
Décès d’Assimi Kouanda : Le Mouvement pour le retour de (...)
Constitution du Burkina : Projecteurs sur 30 ans de vie (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11025


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés