Actualités :: Mandat 20-25 de Roch Kaboré : Le parti socialiste du Burkina entend (...)

Bien que n’ayant pas obtenu d’élu aux législatives, le parti socialiste du Burkina (PS/Burkina) dit se féliciter du suffrage qu’il a pu engranger et de la victoire de son candidat Roch Kaboré à la présidentielle. En attendant les prochaines joutes électorales, le parti dit apprécier à sa juste valeur, le quinquennat 2015-2020 de Roch Kaboré et émet en outre le souhait de voir davantage d’amélioration dans le mandat qui vient d’être amorcé. Il entend d’ailleurs, selon son organe dirigeant et par la déclaration ci-après, jouer un rôle d’éveil de conscience et de sensibilisation.

Au sorti des élections couplées du 22 novembre 2020, sur treize(13) candidats pour la course au fauteuil présidentiel, le peuple burkinabè a renouvelé sa confiance au président sortant en portant son choix sur celui-ci à 57,87% des voix.

Cette confiance des burkinabè résulte des résultats qu’a engagé le Président Roch Marc Christian KABORE au cours de son premier mandat. Certes, tout n’a pas été rose, mais beaucoup de chose ont été faites. Nous confirmons que le Burkina Faso en si laps de temps a connu un véritable changement malgré le contexte sécuritaire et sanitaire difficile. Comme l’a si bien dit l’ex président de l’Assemblée Nationale Melegué TRAORE, personne n’aurait fait mieux que le président KABORE dans cette situation de terrorisme.

Les cinq premières années sont au-delà des attentes du peuple Burkinabè. L’initiative de la gratuité des soins des enfants de 0à 5 ans et les femmes a été un véritable soulagement pour les populations des villes et campagnes. L’apurement des écoles sous paillote permettra à moyen et long terme d’améliorer les conditions d’études des générations à venir. Presque tous les chefs-lieux de régions du pays ont aujourd’hui une université et des lycées scientifiques. Les routes sont et continuent d’être construites dans le pays. Des emplois ont été créés et des fonds d’urgence ont été mis en place au bonheur de la jeunesse. Bref !

L’homme, comme on le sait, a un sang-froid, attentionné et attentif aux différentes préoccupations des populations. Ainsi, pour ces cinq années, le Parti Socialiste du Burkina réaffirme son engagement à accompagner le président du Faso dans sa politique de développement de la nation. Le PS Burkina jouera le rôle d’éveille de conscience et de sensibilisation. Il attirera également l’attention du Gouvernement sur la qualité de la gouvernance.

D’ores et déjà, il invite le Chef de l’Etat à orienter son combat sur la réconciliation nationale toute chose qui pourrait amener le calme dans le pays. Beaucoup a été fait au niveau de la sécurité mais elle reste à améliorer. La grogne sociale a été un frein à l’atteinte de certains résultats. Le parti propose d’asseoir un dialogue franc avec les partenaires sociaux. L’amélioration des conditions de vie des populations est un gros défi que le président doit prendre à bras le corps.

Le Parti Socialiste du Burkina marque sa faille son accord pour l’accompagnement du mandat du président sur tous les plans entrant dans le cadre de la vision du développement du pays.

Bien que la traversée ne soit pas facile, nous ne doutons point des compétences du président et son équipe à répondre aux aspirations du peuple.

Bon vent au nouveau président pour les cinq ans
Que vive la paix au Faso !

Aboubacar R .BALIMA
Président du PS Burkina

Nathanaël Ouédraogo, président du MoDEM : « Le président (...)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé prend (...)
MPS : Le vice président, Fousseni Ouedraogo quitte le (...)
Mouvement démocrate (MoDEM) : Un premier congrès (...)
Assemblée nationale : vingt quatre députés suppléants (...)
Réconciliation nationale : Le Parti de la Justice et du (...)
Burkina : La composition du gouvernement Dabiré II par (...)
Assemblée nationale : Le projet de règlement intérieur (...)
Pr Charlemagne Ouédraogo, le « chef d’orchestre » qui veut (...)
Réconciliation nationale : « Un jour, on se rencontrera (...)
Mouvement Démocrate (MoDEM) : « Nous ne nous sentons (...)
Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa (...)
Lutte contre la corruption : L’ASCE-LC transmet ses (...)
Régulation des médias : Le rapport 2019 du CSC remis au (...)
Contrôle des finances publiques : La Cour des Comptes (...)
Tegwendé Modeste Yerbanga : Le pharmacien des Ressources (...)
Séminaire à Kosyam : Les ministres s’approprient les (...)
Burkina : « La contre-performance de l’UPC s’explique par (...)
Gouvernance au Burkina : Le Balai citoyen dans une (...)
Burkina : Le député sortant Boukaré Kouanda retrouvé mort (...)
Burkina : Hadja Ouattara, Madame « Digital » du (...)

Pages : 0 | ... | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | ... | 10920


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés