Actualités :: Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut barrer la route aux (...)

L’Alliance pour la défense de la patrie ne veut plus de troisième mandat en Afrique. Pour cela, elle entend faire de la jeunesse le fer de lance de cette lutte. Le samedi 17 octobre 2020, les responsables ont organisé à Ouagadougou une conférence publique sur les conséquences des troisièmes mandats dans les pays africains.

La situation sociopolitique en Côte d’Ivoire et en Guinée préoccupe plus d’un. En effet, les présidents Alassane Ouattara et Alpha Condé, contre les prescriptions constitutionnelles, briguent un troisième mandat. Les conséquences de ces volontés se font déjà sentir avec les manifestations et leurs lots de malheur.

« Il est clair que ça doit cesser », lance Abraham Badolo, président de l’ADP. Pour cette lutte, les responsables de l’ADP ont décidé de s’appuyer sur des jeunes bien formés. « Le thème est d’actualité et concerne les jeunes que nous sommes. Nous sommes la relève et il était important d’aborder la question avec les jeunes afin que nous puissions donner notre avis sur ce qui se passe en Côte d’Ivoire, en Guinée et probablement au Sénégal. Pour nous, jeunes burkinabè qui avons dit non à la modification de l’article 37. À l’ADP, nous sommes contre le tripatouillage des Constitutions dans les pays de l’espace CEDEAO et en Afrique », a-t-il ajouté.

Pour les responsables de l’ADP, l’attitude des présidents ivoirien et guinéen est "frustrante" pour avoir été, à un moment de leur parcours, des modèles pour les jeunes.

Après l’étape de Ouagadougou, les responsables de l’ADP entendent organiser une rencontre panafricaine des jeunes sur la question des trois mandats.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Burkina : L’ADF/RDA continue dans l’opposition (...)
Nathanaël Ouédraogo, président du MoDEM : « Le président (...)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé prend (...)
MPS : Le vice président, Fousseni Ouedraogo quitte le (...)
Mouvement démocrate (MoDEM) : Un premier congrès (...)
Assemblée nationale : vingt quatre députés suppléants (...)
Réconciliation nationale : Le Parti de la Justice et du (...)
Burkina : La composition du gouvernement Dabiré II par (...)
Assemblée nationale : Le projet de règlement intérieur (...)
Pr Charlemagne Ouédraogo, le « chef d’orchestre » qui veut (...)
Réconciliation nationale : « Un jour, on se rencontrera (...)
Mouvement Démocrate (MoDEM) : « Nous ne nous sentons (...)
Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa (...)
Lutte contre la corruption : L’ASCE-LC transmet ses (...)
Régulation des médias : Le rapport 2019 du CSC remis au (...)
Contrôle des finances publiques : La Cour des Comptes (...)
Tegwendé Modeste Yerbanga : Le pharmacien des Ressources (...)
Séminaire à Kosyam : Les ministres s’approprient les (...)
Burkina : « La contre-performance de l’UPC s’explique par (...)
Gouvernance au Burkina : Le Balai citoyen dans une (...)
Burkina : Le député sortant Boukaré Kouanda retrouvé mort (...)

Pages : 0 | ... | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | ... | 10920


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés