Accueil > ... > Forum 1889596

Burkina Faso : La réconciliation, pourquoi ? et Comment ?

2 octobre 2020, 20:00, par Ka

En lisant les commentaires, ‘’il y a ceux des connaisseuses et connaisseurs, y compris celui de l’auteur de l’article, qui ne sont que des verbiages de maquis.’’ Qu’est ce qui n’a pas été fait que ce régime devrait faire, et qui n’a pas été fait pour réconcilier le peuple ? Quelles sont les solutions que Zépherin Diabré peut apporter et suggérer qui pourraient régler définitivement le problème de la réconciliation ? Tous les Burkinabé qui aiment leur pays sont concerné par cette réconciliation depuis les larmes de crocodile a l’stade du 4 Août d’un coupable introverti qui ne savait pas que le mensonge court vite et prend l’ascenseur, mais la vérité qui va beaucoup plus lentement, et qui prend les escaliers fini toujours par rattraper et même dépasser le mensonge.

En lisant quelques interventions des internautes qui se disent connaître nos politiques, je trouve que ce sont des raccourcis avec toutes les phrases mélangées pour dire qu’on connait tout.
Que les connaisseuses et les connaisseurs venus des planètes des ovnis sachent que la réconciliation n’est pas un projet de gouvernance et est vide de contenu. Parce que Zépherin n’est pas au pouvoir qu’il n’y a pas réconciliation ? Foutaise ! Que Zépherin et tous les acteurs politiques trouvent des formules pour se faire pardonner par le peuple avant de parler de la réconciliation.

Pour moi, si tous ceux qui sortent comme Zépherin Diabré et ses classiques revanchards de l’opposition parler de la réconciliation, s’ils n’ont pas de projet pour se faire pardonner véritablement par le peuple avant de parler réconciliation, alors qu’ils se taisent pour de bon. Encore Une fois, cessez de mettre de l’huile sur le feu. "Il faut que les politiques arrêtent d’attiser la haine et la mésentente", cette sortie est la preuve pour se préparer aux élections en utilisant de manière intensive les métaphores guerrières. Monsieur Diabré, ce n’est pas le moment de mettre de l’huile sur le feu, en instrumentalisant le problème de La réconciliation par des questions comme, pourquoi ? Et Comment ? C’est vrai que la fameuse "réconciliation" tant souhaitée est devenue une véritable escroquerie à la fois morale et politique au Burkina Faso. Tout le monde veut l’évoquer pour se faire un capital politique, sans plus. Mais la réalité est qu’aucun politicien, aucun parti politique ne réussira à "réconcilier" les Burkinabé. La réconciliation doit concerner tout le monde sans exception. "La réconciliation et le rassemblement, oui" mais pas à n’importe quel prix. L’impunité n’est pas acceptable, et toutes ou tous, celles ou ceux qui crient sur les toits la réconciliation doivent balayer devant leur porte avant de demander les autres de faire la même chose.

Et comme je ne cesse de le répéter sur ce forum : La réconciliation est l’œuvre de tous, elle n’est pas l’apanage ni l’exclusivité du microcosme politique, qu’il soit ou non représentatif. S’il y a une volonté ferme et clairement revendiquée du peuple à se réconcilier, la réconciliation s’imposera d’emblée aux décideurs et il leur suffira d’en prendre acte.

Personne au pays des hommes intègres n’a la clé de la réconciliation, ce que je veux dire, ou bien on est réellement réconcilié, ou bien on n’est pas réconcilié du tout, cette affaire de "réconciliation démagogique instrumentale" c’est de la foutaise. Car, la vraie réconciliation, sincère, profonde, ça ne se décrète pas et ça ne se fait pas en un jour.

Et je termine a modeste contribution en disant qu’aujourd’hui plus qu’hier, le mythe Thomas Sankara est plus vivant que jamais. Il a défié le temps à tel point que l’enfant de tout un continent paraît aujourd’hui comme le chemin, pour beaucoup de Burkinabè et de jeunes Africains. Mais force est de constater que même si ses idées sont toujours célébrées, l’homme n’a apparemment pas encore eu d’héritier politique à sa taille, capable de chausser ses bottes et se hisser à la hauteur des espoirs qu’il avait suscités. Le critiquer de nos jours est une perte de temps.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés