Accueil > ... > Forum 1840662

Joseph HAGE, consul honoraire du Liban à Ouagadougou : « L’explosion qui s’est passée à Beyrouth doit être la deuxième en intensité après la bombe atomique d’Hiroshima »

8 août, 11:03, par Dibi

Ce qui se passe au Liban est bien triste pour le peuple Libanais et résulte d’une gestion calamiteuse du pays par ses élites les plus pourries du Moyen-orient ;
Ici le confessionnalisme le plus rétrograde (Islamisme salafo-wahhabite, christianisme arianiste druze ou orthodoxe...),se combine avec un féodalisme oriental brutal et méprisant pour former un cocktail systémique socio-politique et économique maffieux des plus raciste et méchant sans nom ; et qui depuis le mandat colonial et néocolonial français, a confié par annexion d’une partie de la Syrie devenue le Liban, aux élites locales les plus pourries et missionnées à régner sur pays cloisonné en communautés religieuses, même à l’étranger où elles vivent organisées en structures réseautiques diasporaïques à l’échelle de la planète et où partout, elles vivent en communautés fermées, recluses sur elles-mêmes et adonnées aux activités de commerce de produits manufacturés ; un rôle de distribution dans lequel les avait enfermées le protectorat français.
De ce point de vue, parler du racisme oriental propre au Liban, à la Syrie, au Maroc ou à l’Arabie, saoudite, bref, l’ensemble du monde arabe, relève d’un truisme et d’une évidence culturel propre à toute l’aire de l’Islam, jusque même chez nous, où l’animisme traditionnel est symbole de sous-humanité. Une réalité que nos élites incompétentes et débilités savent, partagent même et sont donc inaptes à combattre chez nous, dans les Institutions, en Occident ou ailleurs en Asie et dans le monde musulman arabe ou arabisé.
Ce n’est qu’au niveau des Forces progressistes, communistes, anti-impérialistes, anti-néocolonialistes que se trouvent les réponses d’une véritable lutte contre le racisme, le communautarisme, l’ethnicisme, le féodalisme..., l’affairisme ou la corruption maffieuse chez nous, au Liban ou ailleurs dans le monde où les peuples souffrent de l’exploitation et de toutes sortes de dominations réactionnaires.
Enfin, on dira que les propos arrogants d’ingérence de Macron rappellent son discours de Ouagadougou où l’art du mensonge et du mépris l’emporte sur tout, car ni lui, ni l’actuelle classe politique n’ont nullement ni les moyens, ni l’orientation idéologique à changer ou à sauver un système capitaliste décadent, sénile et en ruine sévère mais encore violent contre l’avenir des peuples.
Na an lara, an sara !
La patrie ou la mort !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés