Accueil > ... > Forum 1835109

Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

31 juillet 2020, 12:38, par Ka

Que sais-tu de L’histoire que notre camarade Thomas Sankara qui n’était pas partant pour le Putsch, étant exilé à Dédoudougou et Blaise Compaoré assigné à Bobo ? Quand on ne connait pas un sujet on la ferme. Je te donne ici un raccourci de ce qui tu veux insinuer :
Quand les comploteurs qui sont l’aile gauche et dure de l’armée l’ont appelé Thomas Sankara pour le putsch il a refusé, malgré tout ils ont cité son nom, et simplement voyant ce nom Thomas Sankara d’un capitaine qui a la popularité, a emmené l’ensemble des forces de l’aile gauche de l’armée a adhérer et réclamer qu’il soit présent. Et un officier envoyé à Bobo pour avertir Blaise Compaoré assigné, lui dira, ‘’’Thomas Sankara est avec nous.’’’
Prévisible et inévitable, les divergences d’objectifs et de conceptions entre les sankaristes et l’aile minoritaire et conservatrice du CSP incarnée par les colonels Somé Yorian et Fidèle Guébré se manifestèrent de plus en plus ouvertement. Les clivages politiques entre Thomas Sankara et JBO étaient rendus encore plus évidents par le contraste même qu’offraient les deux hommes. Vu un capitaine bien vu plus que n’importe qui, JBO s’aligne sur la position des deux derniers colonels d’active que comptait à l’époque l’armée Voltaïque. Manquant de tout sens de l’histoire, JBO décida donc de couvrir le coup de force qui lui proposait les deux colonels. Il fait arrêter a l’aube du 17 mai le commandant J.B Lingani et son premier ministre Thomas Sankara. Le capitaine Henri Zongo, retranché au camp Guillaume Ouédraogo, demanda la libération des prisonniers. JBO refusa. Retranché dans son territoire libre à Pô, Blaise Compaoré et jouent la prudence pour conserver la vie des prisonniers. Et tous les Burkinabé savent la suite : C’est à dire l’insurrection symbolisée par l’attitude courageuse et héroïque des commandos de Pô qui ont su opposer une résistance farouche au pouvoir impérialiste et antipopulaire de JBO et du colonel Yorian Gabriel Somé. Somé et consorts dont tu veux parler sans connaître l’histoire, ont été liquidés par l’homme devenu ministre puissant de la justice du CNR.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés