Accueil > ... > Forum 1821119

Assemblée nationale : Les élections législatives pourraient se tenir en 2021, selon un rapport parlementaire

8 juillet 2020, 00:14, par PAK

Chers Députés, soyons « plus » sérieux. Donc, vous faites vos propres tournées et vous revenez avec vos propres conclusions qui vous confortent dans propres positions et avantages respectifs. C’est le jeu le plus puéril. En attendant, vous ne dites pas aux mêmes populations les garanties d’une meilleure sécurité dans le délai de la prorogation que vous recherchez avec autant d’énergies. Surtout, ne vous réfugiez-pas derrière les textes car le Président de l’Assemblée avait donné le ton depuis Koudougou en 2019 qu’il n’y aura pas d’élection si l’insécurité persiste. Donc, "ce qui est dit est dit" malgré la mise au point contrariée des premiers responsables du MPP. La légitimité vous est accordée pour 5 ans ; le cas de force majeure ne peut s’appliquer à l’insécurité que nous avions eu 05 ans pour en donner réponse. Les forces vives du pays peuvent se retrouver pour réfléchir sur un scénario plus réaliste que le refuge derrière les textes dont les députés étant à l’hémicycle ne peuvent garantir à aucun burkinabè le plus de sécurité dans cette prolongation. C’est trop facile de simuler des sorties pour revenir demander des prorogations qui vous arrangent en utilisant subtilement le mot "Populations". C’est quoi cette façon d’interroger les populations : des sondages, des enquêtes ou les deux déguisées qui vous permettent d’estimer que les populations ont donné leurs positions. Le Burkina Faso vaut mieux que ça. C’est vrai que sous nos cieux, d’aucuns se posent mille questions sur ce qu’ils deviendront après l’hémicycle. Donc, une année, c’est encore des avantages et des honneurs ! Votre scénario voudrait que si le Président Roch n’est pas réélu, le nouveau Président se retrouve sans une majorité à l’Assemblée pour gouverner et donc il doit composer avec la majorité actuelle à l’Assemblée pendant près d’une année sous le vocable de "l’insécurité". Donc, il peut ne pas pouvoir gouverner ou perdre une année sans pouvoir mettre en œuvre son programme s’il n’a pas l’appui de la majorité actuelle. Ne créons pas une crise dans la crise. La CENI s’apprête pour tenir les élections dans les 45 provinces et les candidatures peuvent être déposées et les élections peuvent se tenir. Pour la campagne, les politiciens de tout bord n’ont qu’à s’adapter au lieu de faire comme si la prolongation annonce de bonnes nouvelles pour les populations. Ne vous croyez pas surtout pas plus intelligents que le peuple !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés