Accueil > ... > Forum 1725537

Burkina : L’analyse de la Coordination des Syndicats du ministère des Finances sur l’application de l’IUTS

24 février, 03:51, par Sawadogo

Merci camarades de la CS-MEF pour ces éclairages.
Vous dites que c’est une diminution de salaire surtout pour ceux qui en ont de gros.
Houmm. Venant du CS- CEF, c’est surprenant.
En effet j’ai cru savoir que dans le Faso il y a les grands spécialistes des salaires parmis vous. Techniquement ce n’est pas une diminution de salaire.
Votre employeur débourse la même quantité d’argent pour vous payer chaque mois. Il y aura désormais un impôt qui va prendre une partie pour une autre destination que vos poches.
Mais ça ne va pas non plus dans la poche du ministre. Ça va dans la poche de tous les burkinabè.
Contrairement à votre point de vu, je pense que vous pourriez aussi tirer de la fierté à rejoindre les travailleurs du privé dans cet effort de participer un peu plus à la construction du pays.
Ils le font depuis des lustres mais ils ne sont pas des clauchards.
Vous qui gérez l’aide extérieure, vous savez que ce sont les impôts des travailleurs des ces pays amis qui financent ?
Je pense que la lutte qui mérite d’être mener serait celle du bon usage des fruits de vos efforts ( cet impôt), celle que tous paient.
Alors faites l’effort de payer et travailler au lieu de tromper les gens car ils sont nombreux les jeunes burkinabè qui aimeraient être à votre place et payer cet I’UTS.
Ne déstabiliser pas mon pays à cause de ça comme les terroristes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés