Accueil > ... > Forum 1722115

Police municipale : Le regard tourné vers le président du Faso pour une sortie de crise

17 février, 12:57, par Timbila

Bien que dans tous les corps il y ait des brevis galeuses, chez vous cest grave. Moi j’ai l’impression que cr corps est juste créé pour raquetter la population. Pour raquetter on n’a juste besoin de porter une tenue. Le niveau n’est pas important ou bien si vous voulez, ON VA DEMANDER À TOUT CEUX QUI SONT DANS LE CORPS AVEC UN NIVEAU INFÉRIEUR À CELUI QUE VOUS RÉCLAMEZ COMME NIVEAU DE RECRUTEMENT DE FOURNIR LEDIT DIPLÔME et on poursuit. Egoïstes, vous oubliez que si on vous avait exigés ce diplôme, aujourd’hui la majorité d’entre vous ne serait pas dans ce gars arborait fièrement la tenue comme si porter la tenue te tranforme en un petit Dieu. Les jeunes ont leur diplôme et veulent raquetter comme vous. Personne ne peut vous raisonner même quand vous êtes en erreur. Même cette retraite vous pensez. Elle ne sera pas dorée. Elle sera faite de souffrances atroces car sur cette terre on paie toujours avant de la quitter. Je n’ai rien de particulier contre un homme de tenue mais ce corps est à supprimer car c’est un corps de trop. Prenez la voie reliant le quartier BENDOGO (RN4) à KOSSODO (RN3) au niveau du pont ANAYELE, vous avez la police nationale et à 200 mètres (CMA KOSSODO), vous tombez sur la police municipale.
En fait quand il s’agit de raquetter les gens ne sont jamais en retard. Figurez-vous dès 5 heures 30 mn, la police nationale est sûr les deux voies reliant KOSSODO.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés