Accueil > ... > Forum 1682481

An 21 de l’assassinat de Norbert Zongo : Le programme des activités commémoratives

12 décembre 2019, 13:13, par Nabiiga

L’autre nom de Dieu est le temps. Il y a 21 ans, François Compaoré, surtout lui, régnait en maître sur le Burkina. Rien ne se faisait à Ouaga que l’accord et/ou l’implication de François si bien qu’il se sentait intouchable ; le Dieu de qui on ne pouvait que chanter ses louanges. Pas Norbert ! Norbert, un des meilleurs journalistes que notre pays ait connu, ne faisait que son travail de journaliste, rapporter ce qu’il a vu, investiguer pour découvrir et puis informer. Non, non et non, aussi longtemps que ce que Norbert investiguait ne touchait pas François, il pouvait continuer bel ses travaux d’investigation. Autrement dit, lui, François qui s’est cru tout permis, pouvait faire ouvertement tout ce qu’il voulait au Faso mais que personne n’en parle à plus fort raison investiguer ce qu’il a fait ne catimini. Norbert lui, a osé investiguer non pas seulement le pyramide de corruption au sommet duquel s’était assis les frères Compaoré, mais ce que les frères faisaient dans les coulisses. Pour cela, François s’est servi du RSP la milice de la famille Compaoré pour l’assassiner, il y a de cela 21 ans. Si François n’a rien à se reprocher, qu’il entre au pays, qu’il revienne voir sa famille à Ziniaré, ses amis et enfin, la ville de Ouaga. Faisons à autrui ce que nous voulons qu’on nous fasse

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés