Accueil > ... > Forum 1664557

Insécurité au Burkina : « Défendre la patrie en danger n’est pas du volontariat, c’est une obligation », estime Christophe Dabiré (philosophe et analyste politique)

13 novembre 2019, 10:27, par Amors

L’annonce faite par le Président du Faso d’avoir (je site) "ordonné le recrutement de volontaires pour la défense dans les zones sous menace" a entrainé un débat légitime sur le bienfondé d’une telle stratégie. Comme d’habitude, elle a provoqué des commentaires excessifs de la part des détracteurs systématiques aussi bien que des partisans inconditionnels du pouvoir. Mais on pourrait attendre une analyse beaucoup plus pertinente de la part d’un auteur présenté comme un philosophe.
Tout élève de terminale sait que le plan d’une bonne dissertation se décline en trois parties : Thèse, Antithèse, Synthèse ...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés