Accueil > ... > Forum 1661843

Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

7 novembre 2019, 16:24, par Goulgoulé

La seule question qui continue à me ronger les méninges est la suivante : Quelle interpretation chaque Burkinabé fait de la notion du sacrifice ?

Du point de vue d’un homme intègre, on pourra dire à l’image de Thomas Sankara, que le Sacrifice consiste à se priver de tout le confort à sa disposition pour améliorer la qualité de vie de la masse populaire, au risque même de sacrifier sa vie.

D’un autre point de vue, le sacrifice a constituer à ôter la vie des autres pour améliorer son propre confort, tout en soumettant la masse populaire à la terreur, allant parfois même à ôter la vie de journaliste qui ose simplement informer l’opinion sur leur dérives.

Le grand paradoxe c’est quand des moyens de l’état, et plus précisement d’une institution sensée assurer notre sécurité sont détournés à d’autres fins, pendant que nos FDS n’ont pas la capacité de faire voler un petit drone d’inspection pour surveiller certaines zones sensibles.

Moi je veux bien m’engager pour sacrifier mes projets et même ma vie pour liberer ma patrie, mais face à ces incohérences j’aimerai d’abord savoir quel sera l’attitude de ces même responsables, si leur enfants étaient en première ligne sur les champs de bataille ?

N’allaient -ils pas s’assurer que leur enfants portaient les meilleurs gilets pare-balle avant d’aller combattre ?

Fini l’heure des beaux discours, car tout citoyens intègre n’écoute plus ce que racontent tous ces gouvernants, mais observent plutot ce qu’ils font.

Que nos gouvernants soient d’abord l’exemple de ce qu’ils souhaitent que le Faso deviennent. S’ils ne montrent pas l’exemple du Sacrifice pour leur Patrie, c’est que leur interêts sont ailleurs et l’histoire les jugera en temps opportuns.

Tous les bigots qui attendznt que Dieu descende pour sauver le Burkina seront déçu de constater que Dieu n’en a rien à foutre, après nous envoyer Thomas Sankara et tous l’héritage qu’ils nous a légué.

Quelqu’un n’est -il pas en train de jubiler du côté de la lagune ébrié ? là où l’on a prophétisé le malheur du Burkina à travers des multiples attaques ?

D’une fiction téléphonique mal ficelée par 2 scénaristes chapeautée par un production en faillite, nous voilà plongés au coeur de la réalité, avec un scénario qui marche à perfection....
A quand la fin du tournage ou du cauchemar ?

Seule le temps nous donnera la réponse à tous ces questionnements.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés