Accueil > ... > Forum 1649781

Ministère de la Santé : Les infirmiers et sages-femmes se disent victimes de décisions dictées par d’autres professions

21 octobre, 03:38, par Wedaga

Le malheur au Ministère de la santé est que l’on confond la santé à la seule activité médicale. Et la conséquence est le mépris des autres quand on est pas médecin. Regardez de très près les nominations et les responsabilisations : la quasi-totalité ce sont de médecins, qui souvent ne connaissent pas grand chose de ce pour quoi ils sont appelés. Ils sont administrateurs, gestionnaires, ils ont bloqué les fonctions de Responsable de district en les baptisant, médecin chef de district, les fonctions de Directeur régional.... Tout récemment avec le projet de retour à la nomination des Directeurs provinciaux de la santé, le syndicat des médecins ramait tous les jours au ministère pour demander de ne nommer que des médecins à ce posté. Conséquence : ils sont absents de là même où ils devraient être, dans les Formations sanitaires pour les soins.
La solution serait purement et simplement de ne plus nommer un médecin comme ministre de la santé. La gestion du département par le personnel non médical a été un succès : on se rappelle toujours du passage de Alain Yoda. Les ministres médecins ne font pas cette différence surtout quand ils quittent directement ce milieu hospitalier. C’est l’arrogance professionnelle qui les animé : le médecin d’abord, le médecin ensuite, le médecin enfin ; les autres à son service. Ils oublient qu’ils ont changé de casquette et que pour réussir dans la santé, tout le monde compte, y compris les autres professionnels en dehors de la santé. C’est dommage ce que nous observons. Au delà de leur méchanceté, c’est plutôt la médiocrité, car les infirmiers et sages-femmes sont au service de la population et non des médecins.Tous ceux qui connaissent bien le Système de santé du Burkina savent que ce sont les autres, notamment les infirmiers qui font le grand boulot. Il faut que le gouvernement prennent ses responsabilités en allant sur le terrain et en trouvant un mécanisme fiable pour vérifier les rapports du ministre qui lui sont transmis.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés