Accueil > ... > Forum 1646474

Commémoration du 15 -octobre : Thomas Sankara raconté par sa sœur Colette

15 octobre 2019, 08:58, par SOME

oui aujourd’hui 15 octobre reste et restera un triste anniversaire ! Je voulais signaler un aspect negatif qui commence a s’installer dans les mentalités. On tend “a faire s’installer dans nos mentalités l’habitude de parler de Thomas Sankara en tant que "père de la Révolution d’août 1983 au Burkina". Ce titre nous rappelle tristement les douloureuses annees 70 ou partout en afrique on avait des peres présidents fondateurs, des plus serieux au plus ubuesques, etc. Les eyadema, mobutu, houphouet, etc etaient au sommet de leur gloire de peres fondateurs... (Bonjour Mamane du gondwana !).

Or s’il y a une chose que Thomas Sankara a combattu de facon claire, ferme et radicale, c’est ces titres ronflants que l’on attribuait aux chefs d’etats africains. En effet quelques mois apres l’avenement du 4 aout 1983, il s’etait levé des gens qui ont commencé a faire chanter dans les CDR les louanges des dirigeants de la revolution et en particulier Thomas Sankara. Sankara avait alors donné les instructions fermes qui interdisaient quelque louange que ce soit en son nom ou autre membre du CNR. Nous savons tous les debats houleux qu’il y a eu dans certains CDR a ce sujet (y compris un CDR actif et remuant tel celui de Tiempalgo a ouagadougou avec des individus comme Mahamadi Kouanda). En une semaine toutes ces manifestations de flagorneires furent arretées dans le tout le pays.

Oui au burkina (Haute volta des annees 70) les syndicats et éleves avaient reussi a defaire les tentatives de Lamizana et consorts du colonel Some Youoryan pour imposer un parti unique le MNR (Mouvement National du Renouveau) et se faire chanter dans les radios et par les griots de toutes sortes dans les villages comme etant le pere et sauveur du pays.

Alors si Sankara a toujours lutté contre la personnalisation du pouvoir (ce que certains appelleront plus tard la patrimonialisation du pouvoir), ce n’est pas aujourd’hui qu’on va venir remettre cela et reussir ce que vous n’aviez pas reussi a faire passer en 1983 sous la revolution. On voit aujourd’hui là ou nous a amenés la patrimonialisation du pouvoir, non seulement au burkina mais dans toute l’afrique. La revolution n’a pas été fondée par Thomas Sankara : il en fut un acteur actif comme tant bien d’autres ! Ne venez pas parler de "pere fondateur de la revolution au burkina faso"

Jamais nous ne vous laisserons vider ni la revolution du 4 aout oh combien noble et humaniste, ni l’ideal de Thomas sankara en tant que personne et en tant qu’ideologie, ni l’action de tous ces camarades sinceres et engagés pour donner un avenir a leur pays, etc Jamais ! Jamais ! au grand jamais ! nous ne vous laisserons vider tout cela de leur essence profonde, de quelque facon que ce soit. Vous savez que les mots ont toujours un sens mais le Sens n’a pas toujours de mots.
La patrie ou la mort nous vaincrons !
SOME

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés