Accueil > ... > Forum 1640280

Crise dans les médias publics : Les travailleurs veulent des engagements écrits au lieu « d’une campagne de désinformation et d’intoxication » du ministre

4 octobre 2019, 15:30, par Le Le Vigilent

Mesdames et messieurs des médias d’état, dites-moi, le service qu’on vous demande d’assurer et pour lequel vous percevez des salaires tous les mois, vous pensez en être redevables a l’Etat, pour le compte de peuple burkinabé, ou au ministre Danjinou, pour le compte du gouvernement ? Tout ce sabotage que vous organisez, sachez que c’est au peuple burkinabé que vous portez préjudice. Ce peuple qui consent d’énormes sacrifices pour financer la mise en place et le fonctionnement des infrastructures et des équipements des médias ainsi que les salaires de ceux qui y travaillent. Vous faites du tord au peuple burkinabé en le privant des prestations que les conditions actuelles de vie et de travail permettent bel et bien d’assurer. Ces conditions ne sont peut-être pas optimales, mais le minimum est certainement disponible pour faire un travail satisfaisant. Si vous ne voulez pas travailler, vous pouvez libérer les lieux pour nous épargner des dépenses inutiles pour l’électricité, le téléphone, vos salaires et indemnités etc. Si vous percevez les salaires et les indemnités alors que vous refusez de fournir les prestations que vous avez le devoir de fournir au peuple, cela n’est autre chose que du vol. Vous deviez en avoir honte, si toute foi il vous reste encore un brin de conscience et de morale.
.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés