Accueil > ... > Forum 1607453

Habitats spontanés de Garghin : Les résidents refusent la solution des 500 parcelles pour 1 550 familles recensées

14 juillet 2019, 08:35, par Sidbéwendé Zoungrana

C’est difficile, mais osons. La situation des habitants de Garghin se justifie bien nous en convenons. Mais ce qu’il y a, c’est que la LOGIQUE DES CHOSES soit comprise et bien comprise par tous et plus particulièrement par les demandeurs potentiels.
1)-Il y a les limitations du pouvoir Communal et pourquoi pas National de pouvoir dégager suffisamment d’espace pour lotir et octroyer des parcelles à tout le monde, n’en déplaise aux sentiments des uns et des autres. Surtout quand on sait que derrière ceux-là qui ont vraiment besoin de parcelles pour s’abriter, se trouvent des personnes véreuses tels les Commerçants spéculateurs qui utilisent à des fins d’enrichissement, de pauvres personnes qui en raison de leur pauvreté n’hésitent pas de leur céder ce qu’ils obtiendront, même s’ils estiment pouvoir se retrouver plus loin en construisant des bicoques/cases pour dormir ;
2)-Il y a l’insuffisance d’espaces pour toujours et toujours lotir pour ne faire qu’étendre la ville de Ouagadougou au risque de compromettre les avantages prévus par le PLAN DIRECTEUR de la ville pour les habitants. Et oui ! une ville tracée sans possibilité aucune de viabilisation minimale ne saurait être profitable à ceux qui y habiteront ;
3)-Les conséquences ont été, sont et resteront liées aux comportements irréfléchis des Politiques qui d’hier à ce jour sont restés les mêmes et qui avaient pour but d’instrumentaliser les populations à des fins électorales. Des noms des quartiers Mr l’ex-Maire avec ses camarades se sont autorisés à diviser la ville en Secteurs, puis, ont re-dénombré et requalifié ces Secteurs en fonction de nombre d’habitants par Secteur pour augmenter les nombres d’Arrondissements, de Conseillers Municipaux, de Maires, puis de Députés pour ratisser large afin de bloquer les autres Tendances politiques à eux adversaires ou ennemis. Mais voilà qu’arrivés au Pouvoir, ils se retrouvent le boulet dans la gueule qu’ils ont des problèmes pour avaler.

Plus simplement exprimé, nous disons que ce que vivent les habitants de Garghin et que vivrons les habitants des autres quartiers non-lotis de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et d’ailleurs sont des faits des Politiques concepteurs qui, eux, restent confrontés aus réalités des choses. D’ailleurs c’est bien fait pour leur gueule.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés