Accueil > ... > Forum 1586635

Procès du putsch du CND : Général Djibrill Bassolé aura désormais les comptes-rendus des audiences à son domicile

13 juin, 07:08, par Mam yeelé

L’option du Président du Tribunal à notre sens se justifie pleinement et nous pensons que Bassolé sait de quoi il s’agit car, grand juriste de son état et surtout "JUGE MILITAIRE", il sait de quoi cela tient. Une fois de plus, au-delà de l’aspect Santé dont nous en convenons avec certains camarades que ses Médecins traitants doivent pouvoir fournir des documents justifiant son incapacité, voir son indisponibilité à siéger devant le Tribunal, il y a que, connaissant le Monsieur et surtout au vu des gymnastiques qu’il n’a cessé d’engager depuis le début du procès, son comportement en accord sans aucun doute avec son Avocat peut-être un "piège" tendu au Tribunal pour se passer en "Victime acculé et accusé injustement" s’il n’était pas présent à l’Audience. Rappelons-nous que ceci n’est qu’un début. C’est sûr et très sûr même qu’au sortir de ce procès, il y aura des interjections d’Appel de la part de tous ceux qui seront condamnés. Aussi, Bassolé et ses Avocats semblent vouloir prendre des avances et engager par anticipation la construction d’un web en prévision. Ayant donc entrevu cette éventualité, le Tribunal en la personne de son Président s’y est préparé en autorisant ces "rapports journaliers". Dans tous les cas, c’est du droit du Président de décider ceci ou cela, si c’est pour la manifestation de,la vérité.
Nos avons comme l’impression que bon nombre de personnes oublient, sinon, négligent dans leurs appréciations du cas Bassolé "ses très fortes capacités de nuisance". En effet, il en a et est très capable de très graves choses. Son inhumanité n’étant plus à démontrer, l’on devrait être plus objectif quand il s’agit de Djibril Yipéné Bassolé. Il est très dangereux. Même de sa maladie, "Que Dieu nous en garde", nous ne seront pas étonné que ce soit quelque chose de montée de "toutes pièces". Un peu comme son camarade de Loge qu’est Ali Bongo, sa maladie est traitée d’orpheline, c’est-à-dire, suffisamment spécifique qu’elle ne saurait en tout cas pendant cette période, être soignée ni au Faso, et encore moins dans des pays technologiquement avancé en matière de soins médicaux qui lui sont hostiles. C’est dans un/des pays de son choix où il disposerait de soutiens, voire de couvertures qu’il a retenu comme étant les seuls à pouvoir le guérir.mais comme il n’est pas le seul à détenir le "Savoir", ni les "Relations", il se rend compte qu’il n’a pas affaire à des ignards nonobstant ce qui se dit à propos sur les Réseaux sociaux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés