Accueil > ... > Forum 1581932

Controverse autour de la forêt de Kua : La honte nationale !

5 juin 2019, 13:09, par un fils de Bobo

Mon frère je vous ai lu à plusieurs reprises sur le net. Là permettez moi de vous dire que je ne suis pas d’accord avec votre point de vue sur la situation de la dite foret de Kua. Je vous cite des projets à Bobo qui ont défrayé la chronique que ce soit avant la création du MPP ou après sa création en janvier 2014 :
- l’université Nazi Boni de Nasso est construite dans une partie de la foret. A l’époque, les autochtones se sont opposés mais en vain. Il a fallu la persévérance de personnes ressources comme Mgr Anselme Sanou pour calmer la situation et l’université a été construite sur le site.
- l’usine CIMASSO : le projet a connu le même problème. Certains avaient même pu manœuvrer pour opposer la chefferie coutumière à ce projet, soit disant à cause d’une certaine nappe phréatique. Quand les chefs ont compris la combine, ils ont adhéré au projet et aujourd’hui l’usine construite sur le site querellé fonctionne aujourd’hui et aide à résorber le chômage des jeunes à Bobo.
- la piste d’atterrissage de l’aéroport de Bobo selon des indiscrétions serait la plus longue du Burkina. Elle a été prolongée par Feu Félix Houphouët Boigny, mais les autres infrastructures n’ont pas suivi (tours de contrôle, aérogare) car l’Etat a abandonné la suite du projet.
Par contre, à Ouagadougou, des projets destructeurs de la flore sont exécutés par le même Etat sans qu’une mouche ne bronche ;
- la réalisation du mini échangeur route Hôtel Silmandé, de la route passant devant l’hôpital Yalgado. Combien d’arbres de la foret du bois ont été terrassés ? Ou étaient ceux qui aboient aujourd’hui sur tous les toits ?
- l’extension de l’université Pr Joseph Ki-Zerbo a grignoté dans cette même forêt du coté de la faculté de Médecine. Ou étaient ces OSC et personnes dites averties qui crient actuellement au scandale ?
- mieux, les personnes averties vous diront que les actuels sites des barrages de Tanghin étaient une forêt dense détruite avant les indépendances pour construire des barrages dans le but d’alimenter Ouaga en eau de boisson.
Tous ces exemples pour dire qu’à mon humble avis, il y a des officines (politiques, ethniques, économiques, etc) qui s’opposent à tout projet structurant pour, la ville de Bobo-Dioulasso. Toutes les principales industries qui jadis faisaient le fleuron de l’industrie qui étaient à Bobo ont fermé une à une à cause de ces lobbies. Quand les autochtones de Bobo ont ouvert les yeux et compris cela, c’est normal qu’ils aient une telle réaction. Mais Bobo est entrain de revenir (en témoigne les multiples projets en cours d’exécution) et cela ne plait pas à certains. Feu Salif Diallo qui avait compris la situation avait dit aux fils de Bobo ceci "Personne ne viendra construire Bobo-Dioulasso à la place des fils de Bobo". C’est grâce à lui et certaines personnes ressources (Chef des Bobo madarè, hommes politiques) que le barrage de Samandéni a pu voir le jour. Ce barrage a fait déguerpir plusieurs villages et fait arracher plusieurs milliers de pieds d’arbres ! Pourquoi les OSC et autres chiens aboyant n’ont pas levé le petit doigt ? C’est vrai qu’ils ont manœuvrer pour créer des blocages du projet sans pouvoir l’arrêter ! En rappel, avant les indépendances, Bobo avait été pressentie pour être la capitale de la Haute Volta. Si le MPP œuvre pour la reconstruction de Bobo-Dioulasso, c’est un pain béni pour les fils de Bobo ! Par contre, tout parti politique, OSC ou personne ressource qui va s’opposer au développement de Bobo-Dioulasso pour des intentions inavouées et inavouables, aura sur sa route les braves fils de Sya !
- 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés