Accueil > ... > Forum 1573335

Situation de la nation : Un contraste entre le discours et la réalité du terrain

21 mai 2019, 11:20, par PITROIPA

A tous,
Le Burkina actuel est ce que nous voulons qu’il soit ; de façon consciente ou non.
Nous somme tous conscients que personne de dehors ne viendra nous sauver et nous insistons dans les bêtises.
Apres le départ du président Blaise COMPAORE, nous avons tous cru et voulu que tout ce passe bien, nous avons dit que plus rien ne sera comme avant. Ok, Plus rien ne sera comme avant veut dire qu’il faut arrêter aussi notre boulimie, payer les impôts, soumissionner comme tout le monde aux différents marchés. Mais non, chacun réclame, on ne veut pas payer les impôts, on croit que l’on va taper à nos portes pour nous donner les marchés et. etc. Pire, devant les problèmes de sécurité, nous persistons dans les bêtises que sont les grèves, les réclamations et autres. C’est comme si il a été dit de faire tout pour remettre le pays en retard. Remettre le pays plus que jamais entre les mains de l’impérialisme (par ce que nous serons plus dépendant en utilisant son argent).
A mon humble avis, les secteurs qui devaient êtres vus très au sérieux sont ceux formant le piliers du développement :
- La santé
- L’éducation Construire des écoles (tente ou préfabriqués) dans les centres où il n’y a pas d’attaques et y affecter les élèves de sorte que leur cycle scolaire continu.
et l’alimentation.
Enfin les FDS, ne pas attendre le G sahel qui n’est autre qu’un instrument français pour nous tromper et nous précipiter. On connait les vrais militaires et on doit les utiliser. En rappel, les USA avaient utiliser des anciens nazi pour leurs renseignements et pour leur industrie ; pourquoi ne pas utiliser le RSP avec les Golf pour notre sécurité ?
On dit en mooré que : zammana ram belgda yelma ta kièga tiiga laa baoud maasoum (les gens trompe l’idiot pour qu’il coupe son arbre pour après se balader à la recherche d’ombre).
Ce qui se passe entre les syndicats et les gouvernement semble être une mise en scène pour nous forcer à sombrer dans les bras de la france encore. SI NON, QUI EST FOU COMME UN FOU POUR NE PAS COMPRENDRE QUE DANS UN PAYS AVEC CETTE SITUATION DE SÉCURITÉ CHACUN DOIT MATTRE DU SEL DANS SON GNOCON ? S’aurai été pendant la révolution...
L’état doit prendre ces responsabilités ; asseoire tous les acteurs et leur dire : on sait que ça ne suit pas mais attendez que l’on finisse avec les bandits dabord. Celui qui refuse est un énemi du peuple et doit être combattu !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés