Accueil > ... > Forum 1563935

Situation nationale : Un deuxième quinquennat perdu ?

10 mai, 09:17, par DORO Harouna

Rien à dire une analyse très pertinente d’ailleurs comme à ton habitude.
Il aurait fallu juste après l’arrivée du président Rock au pouvoir définir un nouveau contrat social basé sur des valeurs fortes comme au temps de Thomas Sankara et ceci avec la participation de toutes les catégories sociales.
Tout pouvoir post insurrectionnel est confronté à d’énormes défis car la demande sociale est si forte.De ce fait ce n’est pas un pouvoir classique majorité- opposition qui peut régler le problème.Il fallait rassembler au maximum au tours des idéaux de justice sociale ,de discipline ,de travail et de patriotisme, d’intégrité surtout sacraliser le bien et l’intérêt commun pour tous.En somme travailler à balayer et à purifier la société de ces rares de mal gouvernance.Mais au lieu de cela les burkinabés pour la boulimie du pouvoir et du gain facile se sont laissés entrainer sur le chemin du mensonge et de petits calculs égoïstes et individuels.Personne ne pensant à l’intérêt supérieur au point que certains sont allés soutenir des terroristes contre leur peuple.De memoire d’homme la morale n’avait jamais autant souffert dans notre pays.Soumettre les gens par la violence comme entre 1987 et 2014 et récupérer le pouvoir par tous les moyens même au prix du sang de tous les burkinabés.Une société totalement en décomposition morale avancée est créée où personne ne défend véritablement la vérité.Le pouvoir actuel aussi n’a pas su incarner la rupture par la prise de mesures fortes dès les premiers moments de sa gouvernance.Bien au contraire ce sont les signaux d’une continuité avec le régime terrifiant et corrompu de Blaise qui ont été envoyés au peuple avec la seule différence le fait de remplacer la famille par les amis.Combien sont ils les gens du MPP à hurler à longueur de journée leur déception de constater que le parti qui a servi à conquérir le pouvoir d’état soit mis totalement à l’écart ?La déception et la désillusion sont grandes et gravicimes .L’espoir en avenir du peuple retrouvé après l’insurrection s’est transformé en cauchemar.Le pouvoir n’a pas su entretenir la flamme de rêve des grands peuples.Nous venons donc une nouvelle fois de rater le grand tournant.Il est temps pour nous tous de nous ressaisir en commençant par la tête sinon nous partons droit dans le mur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés