Accueil > ... > Forum 1557349

Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

1er mai 2019, 08:30, par sidbala

Nous burkinabé devrions avoir le discernement des certaines situations. Il y’a ce que nous sommes, il y’a ce que nous aspirons être et il y’a ce que nous pouvons être réellement.

La révolution de la haute volta au Burkina Faso est comme toutes les autres révolutions des pays ouest africaines comme le Dahomey, la guinée Conakry et bien d’autres qui conduisent chaque fois a des règlement de compte et non à un développé durable comme les leaders nous le font croire à chaque fois. La décadence sociale de notre pays remonte a cette date du 4 août 1983 où dans l’armée comme dans la population civile des bavures ont entraînées des morts d’hommes.

Le saupoudrage d’un développement miroité par ces régimes d’exceptions, n’avait pas une base fondamentale, tout simplement parce que la base de ce développement n’avait rien de consistant pour exemple les intellectuels étaient chassé les riches commerçant étaient traite de voleurs, les garants de la tradition étaient traités de féodaux , alors qu’elle était la matière qui pouvait encore garantir cette aventure dite révolution.

C’était le début des règlements de compte déguisé, combien d’officiers et d’hommes de rang dans l’armée ont été tué. Ce sont les corolaires de cette situation que nous vivons aujourd’hui, il faut que les uns et les autres surtout ceux qui ont connu la révolution que sur les papiers et les racontars sachent que leur avenir ne se trouve pas là-bas, et que chacun se construira à partir de sa propre expérience et non l’expérience des autres , mais tout cela dans LE BON SENS.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés