Accueil > ... > Forum 1556960

Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

30 avril 2019, 16:13, par SOME

M Ouattara prétend vouloir rétablir la vérité historique. Il va falloir être long pour dire une certaine contre vérité de ce monsieur qui a tout fait pour détruire son pays.
« …sur cet homme qui a osé dire non à Thomas Sankara… »
Oui qu’est-ce à dire ? est un panégyrique pour M Ouattara ? ou une relation objective de la réalité de ce qui s’est passé sous la révolution ? C’est le quand le bœuf est à terre que les coups de poignards redoublent dit un proverbe égyptien.

Oui après avoir réussi à détruire son pays, il vient aujourd’hui se faire des laudations. Oui un militaire, (qui qu’il soit gradé ou sous gradé, encore pire quand il est gradé), qui prend les armes contre son propre pays peut-il dire qu’il est un militaire ? Oui il l’est lorsque cette guerre n’est pas contre ses intérêts du peuple mais pour défendre son pays et son peuple. Or qu’en est-il de M Ouattara ? Il n’est qu’un agent qui s’était mis au service de l’impérialisme occidental. Il le sait très bien. Il s’en fout de ce qui pouvait arriver à son pays, pourvu qu’il le soumette aux occidentaux qui lui fourniraient tous les moyens pour vivre dans l’opulence indifférent à la misère de son peuple qui peut crever la gueule ouverte comme des chiens. Tel a été le rôle de ces africains esclavagistes alliés aux européens pour vendre leurs propres frères.

N’accusons pas les occidentaux : leur comportement est normal : chaque peuple cherche à survivre et chaque dirigeant lutte pour l’intérêt de son peuple qui l’a élu. Mais la différence entre ceux qui luttent pour leur peuple, c’est de voir aussi au-delà de leur nation limitée et l’étendre aux autres peuples, non pas en tant qu’ennemis mais en tant que peuples frères, unis pour un avenir plus humain et universel et fraternel. C’est cela la vraie révolution : la révolution des cœurs.

Or M Ouattara vient nous faire croire aujourd’hui qu’il a été un courageux alors qu’il n’a été qu’un traitre à la solde de l’impérialisme capitaliste (disons-le clairement, principalement français) pour trahir son pays ; tous nous étions sous la révolution et tous nous savons qui était qui et qui avait fait quoi. Il est encore plus malsain pour lui de venir aujourd’hui vouloir travestir la réalité historique et tromper la mémoire de nos enfants qui n’ont pas connu cette époque. C’est ça qu’on appelle faire du révionnisme.

Le colonel Ouattara Lona sait ce qu’il a fait sous la révolution. Je comprends qu’il soit fier d’avoir essayé de détruire son pays (et d’avoir réussi), car il avait choisi son camp contre son propre peuple, mais nous n’accepterons jamais qu’il vienne décharger sa conscience avant de mourir. Non M Ouattara vous n’êtes pas le héros que vous vous prétendez être : vous n’êtes qu’un vendu qui a vendu ses frères ; voilà la réalité. Vous êtes de la même clique que les Kamboulé Jean Claude, etc.

« L’armée doit être apolitique et non endoctrinée  » tiens ! une telle déclaration n’est que le résultat et la preuve d’un endoctrinement. Mais venant d’un officier de ce rang et formation, ce ne peut que tromper le petit peuple car il sait très bien que la première fonction de l’armée est politique. Dans aucun pays du monde, l’armée n’est écartée du pouvoir bien au contraire : le vrai pouvoir se trouve dans les états-majors même et surtout dans ces soi disants pays démocratiques. Cette antienne qu’il vient nous déblatérer et apprise dans sa formation de base, c’est bon pour les hommes du rang, les médias et l’homme de la rue. Donc je comprends qu’il le dise dans ce cadre, mais lui-même sait ce qu’est la vraie réalité.

«  Tu as vu cette table ? C’est comme le fossé entre toi et moi. Je te souhaite d’être heureux à l’extérieur, ne m’emmerde pas au Burkina Faso. C’était au mois d’avril 1984 ».Si Sankara a tenu ce discours, c’est qu’il sait ce que Lona a fait : que s’est-il passé en avril 84 ? Vous en rappelez-vous ? Sankara étant un fidèle en amitié avec des amis non fidèles, il a tout simplement écarté cet individu. Lui malgré ce discours nourrissait la haine de le buter. M Lona on se connait dans ce pays.

« J’ai rencontré Gilbert Diendéré qui m’a dit que si je voulais reprendre mon travail, il allait me faire rencontrer Blaise Compaoré. C’est là que je rencontre Blaise Compaoré pour la première fois, au bureau de Lengani. Après avoir discuté avec lui, je sentais qu’ils se rentreraient dedans, parce que Blaise Compaoré n’était pas d’accord avec Thomas sur la façon de faire les choses », relate Lona Charles Ouattara. » Que dire de plus ? Tout est dit. Quand on dit que Blaise préparait son coup depuis 1984, les langues commencent à se délier. « Blaise l’avait isolé pour l’assassiner ensuite ». Il est bien placé pour le savoir ! Oui Sankara a été naïf car il croyait en l’homme et pensait pouvoir rallier l’autre car il croyait que c’était une affaire de débat politique, alors les autres voyaient une affaire de naam à venir manger.

« À cette époque, en 2010, l’UPC était le nouveau parti [qui avait le vent] en poupe », dit-il. Il s’engage à l’Union pour le progrès et le changement (UPC) » il s’est engagé non pour changer le pays mais il avait le vent en poupe et était assuré de revenir au pouvoir pour manger

« Quand on a tué le capitaine Sankara, pourquoi la population ne s’est pas révoltée ? » cette question à elle seule indique la limitation dans son analyse.

De toutes façons ce monsieur a tout dit par lui-même. Chacun saura interpreter.
SOME

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés