Accueil > ... > Forum 1549373

Burkina Faso : agir vite et avec subtilité pour prévenir la prolifération de milices

18 avril, 12:58, par KONE

Dans un état de droit on ne parle pas de milice comme les CDR on montrer leur limites au temps de la révolution la justice est morte dans le pays il faut la ressusciter vite et mètre les moyens nécessaire
pour son fonctionnement ces milices ce sont des analphabètes qui agissent comme des CDR dans le non droit et les règlements de compte personnels dans la jalousie et l’aigreur de la vie difficile du pays des gens sans formation ni expertise sans droit ni lois interviennent au gres des circonstances selon leur volonté rumeur pour tuer des hommes sans que la justice les forces de l’ordre ni l’eta n interviennent c’est grave et meme tres grave l’insecurité n’est meme plus pour les etranger si rien n’est fait pour arreter ces massacres ce sont les autoctonnes qui devront prendre la tengente et laisser ce environnement du moyen age .

C’est le vide la carence et l’incompétence l’absence des forces de l’ordre et de la sécurité dans plusieurs localités du pays l’insécurités grandissante les populations ne pouvant plus compter sur l’état qui a démissionner face aux problème de sécurité de vol de pillage du peuple de règlement de compte que les milices ont vu leur naissance au pays des hommes intègres , malheureusement n’etant pas du métier de sécurité ni de justice aucune formation de base a la justice encore moins a la recherche de preuve tangible avant d’agir l’occasion est donnée du fait de l’absence de l’etat a des analphabètes de nous faire retourner au stade de l’age de la pierre taillée et du neandertal je fustige des soupçons et des idees sur un groupe ethnique sans preuve cela suffit et donne le droit de vie ou de mort sur les suspect c’est ainsi que commence toute guerre civiles il faut tes bvite vite dissoudre toutes ces milices et faire appliquer le droits recruter s’il le faut encore et former des agnets de la justice et du droit mettre fin a cette gestion chaotique qui ne débouchera que sur la guerre civile et un génocide a la rwandaise un millions de tuers en trois en 1994
L’état doit assurer la justice et la sécurité pour tous les burkinabés avec les principes de la justice et promouvoir a la protection des citoyens et citoyennes sur l’ensemble du territoire plus jamais de Yuirgou plus de Arbinda plus de Nafona et plus de Orodara mais la justice l’impunité par l’etat des gens qui enlèvent tranquillement la vie a des centaines de burkinabés sans jugement ni poursuite est plus qu’un véritables chaos et un retour a l’Age de la pierre taillée où les hommes habillés en caleçons sorte nt et ne savent pas s’ils seront mangés ou exterminer par d’autres hommes plus violents avent le soir non il faut arrêter ces massacres et ne recherchons pas a camoufler l’incompetence par des culpabilités qui ne tiennent pas En TOUT ETAT de cause on ne demande pas a cause de qui on a des problèmes on demande de les résoudre a 100 pour cent ou a 80 pour cent en fonction des objectifs et impératifs de l’heure et des moyens de bords du pays c’est tout . il faut arreter ces massacres et juger et traduire les coupables auteurs et complices de ces massacres en justice et la justice doit jouer pleinement son role au cas contraire il faut vider les responsables pour incompétence notoire t insuffisance de résultat il faut que la justice soit a proximité des citoyens et jouer pleinement son rôle de dissuasion des peuples a se porter même la mains les un sur les autres encore moins a se tuer entre eux dans l’impunité et l’état regarde se tait cela équivaut a une démission théorique que le peule demandera a ce qie ce soit physique

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés