Accueil > ... > Forum 1553724

Crise du fonds commun : Faut-il licencier ou renégocier ? Les internautes se prononcent

24 avril, 10:53, par promodoro

Le FC divise vraiment. Il ya des comparaisons qui sont faites, des cas d’autres ministères cités. Ce qu’il faut retenir, tous connaissais l’existence du FC mais, le niveau servi n’etait pas connu. La mesure de l’etat actuel est pertinente, ce n’est qu’un debut quil faut encourager pour l’ensemble des autres pans de l’economie. Ce qui a peut etre manque dans la mise en oeuvre de cette messure, ce sont les mesures d’accompagnement clair. En exemple q’u’est ce qu’on fait des prets bancaires ? si l’etat se desengage qu’il le dise clairement, pour que l’on rentre dans une procedure judiciare, parceque les banques aussi ne peuvent pas poncher la traite sur le revenu des financier. Je pari que si l’on arrive a une procedure judiciaire les banques vont perdre. Je suis du domaine, et je sais de quoi , je parle. C’est le flou entretenu qui laisse tous le monde dans l’expectative. Maintenant ceux qui compare notre Pays aux pays comme la Cote D’ivoire ou le Gabon, je comprend, qu’on peut ne pas etre economiste, mais on n’a pas besoin de comprendre, que la richesse des pays repose, sur sa production, sa capacité à exporter et à etre payer en devise. Quelles sont nos exportations en dehors de l’or et du coton ? quel est notre smig compare à la Cote d’ivoire et le senegal ?
En CI, rien que en produit agricole, elle esporte, le caouchou, huile de palme, Cafe Cacao, ananas banace douce, en insdustrie, et ateliers de montage de vehicule, et de transformation, sans egal, deux grands ports vridi et sans pedro, un aeropprt au normes internationales avec des vols directs sur New York et Paris Monreal, en minerai, le maganèse et lor dans le centre ouest au nord le coton , bref, arretons les comparaisons. Nos ressources actuels et nos defis et notre niveau de vie global, ne peuvent pas nous permettent de faire ce qui s’est passé pendant longtemps au ministère des finance. C’est indecent, et il faut l’admettre. Maintenant on peut critiquer la procedure de mise en oeuvre, qui j’avoue m’a paru très precipicité sans mesures concretes d’accompagnement clarifiées . Et c’est à ce niveau que l’etat doit rapidement reflechir et apporter les reponses

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés