Accueil > ... > Forum 1542739

Putsch du CND : « Il était le pilier de la famille », relate l’oncle d’une victime décédée

10 avril, 10:01, par Achillle De TAPSOBA

Hommage aux MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et du 16, 17 Septembre 2015

C’est très déplorable de voir ceux qui sont sensés protéger le BRAVE PEUPLE BURKINABÉ le traumatisent. De par le passé le rsp a commis de crimes odieux sans être inquiétés manifestement, c’est cette brutalité avec la formule "On te fait y a rien" qui s’est poursuivie en Septembre 2015. Ils étaient les plus "forts", les plus "équipés", les plus "formés". Le BURKINA était leur propriété privée avec leur "dieu" sur terre Blaise Kouassi Compaoré "l’indispensable". Le rsp avait le droit de vie ou de mort sur tous les BURKINABÉS avec en tête de peloton les 2 généraux félons, manipulateurs et menteurs. Ces MARTYRS et ces blessés ne sont pas une vue d’esprit mais des faits visibles. Ce n’est pas ni une invention du BRAVE PEUPLE ni une invention du Tribunal Militaire mais l’œuvre des éléments incontrôlés du rsp qui ont ouvertement utilisé les armes de la nation contre les PAUVRES ENFANTS INNOCENTS aux MAINS NUES.
Quel trophée le rsp a-t-il emporté pour faire honneur à la Nation ? Absolument rien.
Oui il fallait dissoudre cette milice qui n’avait pas sa place dans la République. Oui il fallait dissoudre cette garde prétorienne de la famille Compaoré qui mangeait cru les enfants du pays.Oui il fallait dissoudre cette armée au comportement voyou qui n’avait aucun respect pour la vie humaine. Depuis longtemps, le rsp avait signé son propre certificat de mort mais c’était une question de temps qui lui restait.
Ces témoignages font froid au dos.Nous ne critiquons pas parce que nous sommes contre quelqu’un. Nous ne défendons pas un parti politique nous sommes neutres. Ces actes criminels sont à condamner rigoureusement pour qu’un BURKINABÉ n’ait pas à l’esprit de vouloir tuer un autre BURKINABÉ pour devenir député, ministre ou président....Du coup, tout naturellement nous condamnons les massacres de Yirgou et d’Arbinda car une catégorie de Super BURKINABÉS ne peuvent pas aller tuer impunément d’autres BURKINABÉS. Nous demandons justice pour ces morts. Nous croyons profondément au pardon mais rendons justice d’abord aux crimes de sang avant le passage à la réconciliation. Nous ne pouvons pas passer à la réconciliation et enterrer les dossiers de sang pour faire plaisir aux pèlerins de l’impunité.

Notre combat quotidien est contre l’impunité et la mal gouvernance. Une société vertueuse et prospère c’est surtout le respect de vie humaine après le respect des institutions.

Un jour, la vérité triomphera sur le mensonge ou l’impunité.

Construisons un BURKINA PAISIBLE, ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE.

JUSTICE pour THOMAS SANKARA
JUSTICE pour NORBERT ZONGO
JUSTICE pour DAVID OUEDRAOGO
JUSTICE pour BOUKARY DABO
JUSTICE pour SALIFOU NEBIE

ACHILLE De TAPSOBA le Bobolais (pur produit de THOM SANK et de NORBERT ZONGO)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés