Accueil > ... > Forum 1536956

Burkina : Un nouvel espoir pour les langues nationales

2 avril 2019, 16:26, par RESANE

Peut-être sommes-nous en train de marcher vers le but. Les différentes réactions sont toutes riches d’enseignement et, ce que je remarque, c’est l’unanimité sur la nécessité de choisir une langue qui ne signifie pas dépréciation des autres. Quelqu’un a parlé des enjeux socio-économiques qui s’y attachent, ce que je trouve pertinent. C’est pourquoi il faut même, dans le choix de cette langue penser à l’efficacité sous régionale (Mali, Guinée, Côte d’Ivoire, Burkina). Le dioula ou bambara me semblent indiqués. Cet avis est sans rapport aucun avec mon ethnie ; mais si cette langue était enseignée à l’école, je m’appliquerais à l’apprendre à partir des cahiers de mes enfants.
Faisons campagne ! Peut-être, peut-être, peut-être qu’un jour on y parviendra.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés