Accueil > ... > Forum 1534222

Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

29 mars, 16:55, par Bougoum Masga

3/3
Pour finir, je voudrais exhorter mes concitoyennes et concitoyens à se poser les bonnes questions. Personne ne disconvient que la majorité des terroristes sont des Peulhs. Mais le problème ici c’est qu’il ne faut pas confondre cause et conséquence. En promouvant cette idée que les terroristes sont des peulhs, le raccourci est vite fait par la suite dans la tête de certaines personnes que les Peulhs sont à la base du terrorisme dans le pays. D’où la naissance des expressions « terrorisme peulh » malgré la réalité multi-ethnique de cette menace au Burkina, et aussi la naissance et multiplication des propos haineux et appels aux meurtres contre cette communauté. Non, les Peulhs ne sont pas la cause du terrorisme au Burkina. La question qu’il faut plutôt se poser c’est pourquoi une telle proportion de peulhs s’adonne au terrorisme ? Là est le problème ! Nous savons tous que le terrorisme fleuri là où les populations sont les plus vulnérables. Le fait que les Peulhs constituent le contingent ethnique le plus important du terrorisme dans le pays traduit simplement le fait que cette population est l’une des plus vulnérables chez nous. C’est tout. Donc au-delà de voir les Peulhs comme des coupables, il faut comprendre qu’ils sont d’abord des victimes. Personne ne devient marginal par simple gaité de cœur, c’est nos conditions de vie qui déterminent nos choix. 
Enfin, Je veux rappeler qu’une guerre se gagne d’abord dans les cœurs et dans les esprits, avant de se gagner sur le terrain. La plus puissante des armées échouera toujours face à une population décidée et révoltée. Si donc l’armée, contrairement à sa mission première, se rend coupable d’exactions à l’encontre des populations qu’elle est censée protéger, elle échouera inéluctablement dans cette guerre contre le terrorisme. Nous n’avons pas d’autre choix que de rétablir la confiance entre les FDS et les communautés peuhles. Tout autre scenario est condamné à l’échec. Je pense que les propositions du MBDHP et des autres Organisations qui demandent que justice soit rendue pour les massacres, entrent en fait dans cette logique de contribuer à ce que le Burkina Faso sorte de cette guerre contre le terrorisme plus uni et plus fort que jamais

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés