Accueil > ... > Forum 1534219

Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

29 mars, 16:52, par Bougoum Masga

2/3

Les signes qui pourraient vous mettre la puce à l’oreille quant aux possibles abus dont sont victimes les peulhs sont pourtant sous nos yeux. Il suffit qu’on ait la lucidité d’analyser les évènements froidement et sans subjectivité aucune. On nous dit que les peulhs dans les villages avoisinants hébergent les terroristes avant l’attaque, ce qui fait d’eux des complices. Mais personne ne trouve surprenant que seuls les hommes soient considérés comme tel ? En effet que ce soient à Yirgou, Bahn ou Kain, les soient disant complices tués étaient dans la quasi-totalité des cas des hommes. Même dans la liste des personnes recherchées par les FDS il n’y a que des hommes. Pensez-vous réellement que des hommes peuvent hébergés des terroristes dans leurs concessions sans que leurs épouses ne soient au courant ? Surtout chez nous au Burkina ? C’est inconcevable ! Si l’on peut comprendre que les Koglweogos de Yirgou aient épargné les femmes lors de leurs représailles à cause d’une certaine misogynie culturelle, le fait que des gendarmes formés en terrorisme le fassent est tout simplement un aveu. Ils savent très bien qu’en matière de terrorisme les femmes sont aussi dangereuses sinon même plus dangereuses que les hommes. Au Nigeria par exemple, une bonne partie des attentats suicides de Boko Haram sont commis par des femmes. Mais que l’on se comprenne bien, loin de moi toute idée de pointer du doigt les femmes ou de les accuser de quoi que ce soit, c’est tout le contraire. Je veux juste démontrer que le fait que les FDS, et les Koglweogos aussi dans une certaine mesure, aient épargné les femmes montre à qui doute encore qu’elles n’étaient véritablement pas des complices des terroristes. Et si elles n’étaient pas complices, il faut donc accepter que leurs conjoints ne l’étaient pas également car en matière d’héberger des terroristes on ne peut avoir l’un sans l’autre. D’ailleurs mêmes les hommes ayant survécu au raid des gendarmes à Kain (donc des présumés complices) ont quitté l’hôpital libres. Ils n’ont pas été poursuivis après pour quoi que ce soit et sont disponibles jusqu’aujourd’hui pour raconter le déroulement des exécutions sommaires et des exactions. Il faut d’ailleurs les protéger pour que la vérité soit connue de tous. Tout cela pour dire que cette histoire de complicité, les FDS eux-mêmes n’y adhèrent pas, ils auraient agi beaucoup plus différemment si tout cela était avéré. 

La vérité est que cet argument de complicité a été utilisé comme prétexte pour justifier la nouvelle stratégie d’une partie de nos forces de défense et de sécurité qui est d’obtenir la coopération des populations peuhles par la terreur. La stratégie est de terroriser ces populations plus que les terroristes dans l’optique que, vu qu’elles sont prises dans un étau, elles se rangent du côté des FDS. Le problème avec cette stratégie c’est qu’elle est non seulement d’un cynisme écœurant, mais elle surtout complètement contre-productive. En effet, d’autres solutions s’offrent aux populations peuhles, et elles sont malheureusement très probables si les massacres continuent dans cette impunité, c’est celles de joindre les forces terroristes, ou de s’organiser et créer des forces d’auto-défense pour se protéger à la fois des terroristes mais également de notre armée. Et croyez-moi, si cela dégénère jusqu’à un affrontement entre les FDS et un potentiel groupe d’auto-défense peulh ce sera véritablement l’ouverture de la boite de pandore au Burkina. La communauté internationale n’aura pas d’autre choix que réagir, et cela dans la même logique qui l’a obligée à défendre les Rohingya, ce peuple rejeté en Birmanie et dans d’autres pays d’Asie. Mais ce scenario est encore meilleur, rappelez-vous Misrata et les débuts de la guerre en Libye. Rappelez-vous du Soudan et de la division du pays en deux nations. Enfin rappelez-vous les débuts des affrontements entre Nordistes et Sudistes en Côte d’Ivoire à cote ? Tous ces conflits ont commencé de la même manière et les forces étrangères sont intervenues. Vous conviendrez avec moi que dans tous ces cas, ce furent des vies, du temps et des richesses perdus. Surtout quand on pense aux matières premières et aux ressources de ces nations. Et n’oublions que notre sol est bien aussi riche. Est-ce une telle finalité que nous recherchons pour notre pays ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés