Accueil > ... > Forum 1527101

Burkina : 247 individus recherchés pour participation à une entreprise terroriste

19 mars, 09:02, par Kôrô Yamyélé

- jeunedame-seret, on pourrait se demander pourquoi il y a plus de peuls dans cette liste ? Pour moi c’est la question la plus pertinente. On pourrait aussi se demander pourquoi au Mali voisin c’est pareil également ?

Voyez ! Dans tous ces pays les politiques de développement ont toujours marginalisé les peuls et les ont poussé à la périphérie. Ils n’ont pas de bases fixes territoriales et sont toujours exclus et toujours considérés comme des étrangers dans leurs villages de résidence. Voyez même les premiers projets du PNGT, quand on fait l’étude du milieu, les MARP et autres, on oublie toujours qu’à la périphérie des villages il y a des campements peuls où existent aussi des besoins à prendre en compte dans la planification. On note aussi, et celà jusqu’à nos jours, que dans la répartition par exemple des forages, les campements peuls quelque soit le nombre d’habitants n’ont jamais été une priorité et donc sont toujours délaissés.

Alors comment voulez-vous qu’une population traitée de cette manière puisse revendiquer ? Et ce n’est pas au Burkina et au Mali seuls, c’est partout dans le monde que les choses se passent ainsi. Et aussi partout dans le monde aucune armée n’a pu résister car les auteurs de telles actions misent sur l’usure. Alors l’armée, les FDS (que j’aime bien) pourra-t-elle éternellement tenir tête à une telle pègre ? C’est à voir ! Alors, je dis qu’une population traitée ainsi finit par prendre les armes pour se faire entendre après avoir longtemps revendiqué. Biensûr que ce n’est pas normal d’en venir à là, mais les mossis décideurs doivent aussi mettre un peu d’eau dans leurs vins. Regardez même sur le plan régional comment le développement est mal réparti au point où le Yatenga-zones mossis est par exemple taxée de ’’Laboratoire des ONG’’. Voyez le Plateau mossi, il y a plein de barrages qui y sont faits et plein d’autres investissements alors qu’en matière de développement on recommande d’investir en priorité dans les zones encore viables pour les empêcher de se dégrader car inversir dans des zones déjà fortement dégradées sur tous les plans comme on le fait au Plateau mossi coûte très cher avec peu de chance de tout réhabiliter.

Conclusion : Soyons intègres et surtout travaillons avec équité et considérons que le Genre ne concerne pas que les femmes mais aussi les populations marginalisées. Je sais que vous allez m’insulter encore parce que j’ai fait allusion aux mossis mais ce n’est pas grave et c’est en vous égratignant continuellement sur vos failles pour vous allez changer positivement. C’est pourquoi je fais chaque fois des détours sur mes grands-parents les mossis.

Par Kôrô Yamyélé

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés