Accueil > ... > Forum 1524840

PDAC 2019 : IAMGOLD célèbre sa présence au Burkina Faso

15 mars, 07:52, par Un Burkinabê

Je suis un peu sceptique lorsqu’on déclare que la mine s’approvisionne pour plus de 100 milliards FCFA par an auprès de 500 fournisseurs de biens et services installés au Burkina Faso. Essakane emploie directement plus de 2200 personnes dont 96% de burkinabè.
1- Les fournisseurs de biens et services sont ils des entreprises à Capitaux Burkinabê ? Il ne faut pas confondre les entreprises de droit Burkinabê (elles rapatrient leurs sous dans leurs pays d’origine) et celles à capitaux burkinabê (tout l’argent appartient aux Burkinabê). Il faudra que nos authorités ouvrent l’oeil et le bon. Nous voulons que soit favorisé les entreprises à capitaux burkinabê (c’est elles qui boosteront notre économie).
2- Parmi les emplois burkinabê combien pourcent sont des décideurs (vrais décideurs et non des "window-show" ? Il est temps que nos authorités ouvrent vraiment l’oeil pour faire changer les choses dans ce pays. Dans toutes ces entreprises minières le Burkinabê le mieux placé dans les sphères décisionnelles occupe le 5è niveau. A part Oumar Toguyeni aucun autre Burkinabê n’a un pouvoir decisionnel dans les dizaines de sociétés minières installées au Burkina. Même pas à Orezone ni Teranga et encore moins à Endeavour ou Nordgold.
3- Les 4% des employés sont des Expats. je suppose. Est ce que le Burkina leur exige des permis de travail ? Le permis de travail est également une source d’entrée d’argent pour notre pays. Est ce que ces expats. forment ils des nationaux pour que ceux-ci les remplacent dans un delais raisonnable ? Il faut que notre Etat soit responsable sur ce domaine. Beaucoup d’expats. travaillent dans notre pays sans permis de travail. Aucune vérification s’il n’ya pas quelqu’un à l’intérieur du Burkina ou même de la diaspora Burkinabê capable d’occuper le même poste.
4- La société Orezone a vendu Essakane à Iamgold après l’avoir acquis des mains de Goldfields. Combien de francs cfa le Burkina a t-il encaissé dans cette transaction ? Sur ce vollet "Transactions des ressources minières de notre pays" il ya beaucoup à dire. Il ya beaucoup d’argent à prendre là-bas mais notre pays est à la traine. Toutes les mines (12 mines) et les projets avancés (6-8 en construction) aucune n’a été découverte par ses propriètaires actuels. Toutes ces mines autant qu’elles sont ont été acquises par le biais des acquisitions. Celà n’est pas mauvais c’est même la practique mondiale. Là où il ya problème c’est que je doute fort si le Burkina obtient des taxes sur ces transactions (normalement 15-20% de taxes sur le bénéfice ou valeur de vente ?). Ces gens font du business sur les ressources minières du Burkina sans que nous ne gagnions un seul copeck ! Ces genres de transactions se passent généralement en dehors du pays. Tout ce qu’on nous dit c’est que telle société a racheté telle autre. Il va falloir que notre Etat ouvre bien les yeux sur ces pratiques qui sont en fait équivalent à "Mr Ouédraogo vend sa parcelle (nu ou avec investissements) à une autre personne. Est ce qu’il peut faire cette transaction hors du Burkina ? Est ce qu’il peut le faire sans payer des taxes à l’Etat Burkinabê ?".
Monsieur le Ministre des Mines c’est sur les questions sus posées que vous devrez vous battre et non aller vos montrer au PDAC.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés