Accueil > ... > Forum 1523229

Procès du putsch du CND : L’intégralité de la déclaration liminaire de Jean Baptiste Ouedraogo

12 mars, 16:57, par Ka

Mon promo JBO le pédiatre : Les Hôpitaux Alsaciens t’ont appris à dompter les enfants, mais pas des éléments d’un régiment de gueux, une armée criminelle dans l’armée. Rappelle-toi une chose en criant en tant qu’ancien président et sage : ‘’’A ton coup d’état contre S. Zerbo, tu as voulu absolument un retour à un régime constitutionnel normal sans l’armée, le peuple était d’accords avec toi, mais tes frères d’armes qui n’étaient pas des enfants malades d’une pédiatrie en avaient décidé autrement en te disant d’aller dans le milieu de tes enfants.

Tu avais voulu de toutes forces en tant que chef d’état réveiller la Haute-Volta de ses mauvais songes comme tu veux le faire devant ce tribunal, mais l’homme le plus populaire de l’armée de l’époque Thomas Sankara qui était de trop dans ton gouvernement annonçait sans consultation des changements radicaux que le président au cœur d’enfant ne pouvait dépasser et réveiller la Haute Volta de ses mauvais songes. Oui mon cher promo, tout est beau de ce que tu avances devant les juges militaires, et devant le peuple comme si ce peuple mûri par les crimes odieux des loups aux dents longues dont tu parles, va t’écouter comme les enfants malade de ta pédiatrie. Non mon cher promo, le peuple Burkinabé a appris la leçon par cœur concernant vous les militaires de gueux durant 30 ans, et aucune leçon des makis ou des bureaux climatisés, ne peut détourner ce peuple dont son idéal est la justice avant la réconciliation, la justice avant le pardon. Et comme tu l’as bien dit. ‘’’Rien ne doit être laissé dans l’ombre.’’’ Pourtant tu te caches la face en disant ‘’’Laissons encore cachées, toutes les révélations qui participent à la désorganisation et à la déstructuration de cette institution républicaine dont nous avons aujourd’hui tant besoin pour notre sécurité et pour préserver l’intégrité même de notre territoire.’’’ C’est cette face cachée au peuple que Gilbert Diendéré et Blaise Compaoré ont profité pour enchaîner et tuer qui ils veulent, là où ils veulent durant des année.’’’ En même temps tu dévoile ta face à Dieu qui a sa propre justice divine en disant ‘’’’Dans notre acte de contrition et de désir de justice, demandons à Dieu la force de condamner tous les assassinats et autres crimes politiques, quelques causes sans dire condamner ’’’les assassins.’’’’

Mon promo JBO, pour une fois que le Burkina veut tourner la page des jugements a deux vitesses, permet les juges de dire le droit et punir ceux qui ont créé la justice a deux vitesses suivis des exécutions a la sauvette et se trouvent aujourd’hui devant les faites accomplis : Car, le Burkina de 2019 sent la réalité de sa démocratie. Et la démocratie et l’état de droit vont de pair. Donc l’impunité et la démocratie sont incompatibles.

Tes arguments de se pardonner, de se réconcilier sont louables, mais de grâce, revient après les sanctions réservées aux criminels pour donner ces leçons au peuple averti. Car, dans un état normalement constitué, le fait, pour un militaire, de s’emparer d’une arme pour se livrer à une activité autre que celle qui lui a été assignée par la hiérarchie est un acte d’insoumission caractérisée et passible des plus hautes sanctions par la cours martiale. Toi-même tu l’as bien confirmé, c’était un coup d’état, et La première chose que font les faiseurs de coups d’état comme ces mercenaires du RSP, c’est de suspendre la Constitution pour être libre et semé le désordre dans le pays, et vous, vous saviez que Le désordre et l´anarchie ouvrent la porte à tous les abus en poussant chaque individu à obéir à son propre sens de la justice et non pas à obéir à une justice commune.
Toi JBO que j’ai connu comme un militaire discipliné, tu sais très bien la discipline et l’intelligence qui sont, entre autres, des qualités d’un bon militaire, et doivent être mis en avant le sens de l’honneur, la probité, le professionnalisme et le comportement : Et tout manquement doit être sanctionné selon la gravité des faits. Au sein de l’armée républicaine, tous reçoivent la même éducation ! Mais le RSP était une armée mercenaire dans l’armée Burkinabé et est devenu une armée de gueux et qui a terni l’image de l’armée Burkinabé.

Quant au coup d’état proprement dit, il n’y a pas de doute : ‘’’l’objectif était de mettre un coup d’arrêt à la Transition dirigée par le président Michel Kafando et éliminer l’ennemi No 1 de Gilbert Diendéré qui était le premier ministre I.Zida. Et Gilbert Diendéré lui-même ne nie pas son implication dans cette tentative de prise du pouvoir par les armes, au début, il avait voulu faire croire à un coup monté par des sous-officiers de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP) en colère, dont il aurait tout ignoré. Et pour « éviter un bain de sang, avait-il soutenu, il a fini par l’assumer

Quand a la réconciliation mon frère en christ JBO, La réconciliation et le rassemblement, ‘’oui" mais pas à n’importe quel prix. L’impunité n’est pas acceptable : Et la justice doit être dite. La réconciliation est l’œuvre de tous, elle n’est pas l’apanage ni l’exclusivité du microcosme politique, qu’il soit ou non représentatif. S’il y a une volonté ferme et clairement revendiquée du peuple à se réconcilier, la réconciliation s’imposera d’emblée aux décideurs et il leur suffira d’en prendre acte. Et met dans tes pensées de pédiatre pour enfant que personne, je dis personne au Burkina n’a la clé de la réconciliation, ce que je veux dire, c’est ou bien on est réellement réconcilié, ou bien on n’est pas réconcilié du tout, mais poussé le peuple a une "réconciliation démagogique instrumentale" c’est de la foutaise.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés