Accueil > ... > Forum 1522337

Procès du putsch du CND : « Laissons le passé au passé », exhorte Jean-Baptiste Ouédraogo

11 mars, 11:36, par Un Burkinabê

Vos paroles sont celles d’un sage. Personnellement je ne pense pas que notre peuple soit divisé au point où il faille penser que notre pays a besoin d’une réconciliation nationale ici et maintenant. Je le répête, avant d’aller à un hypothétique "soutien à l’impunité" déguisé appelé Réconciliation Nationale il faut que nous soyons sûrs qu’après cette 2nde messe du pardon que les mêmes travers ne recommencent plus. Si après le 30 mars journée de pardon Blaise et ses soutiens avaient accepté reformer le RSP, proscrire les crimes économiques et les crimes de sang en mettant un plan et des programmes de lutte rigoureuse et vigoureuse contre la corruption, implémenter les délits d’apparence, professionnaliser notre armée, investit dans l’Education, la Santé, l’Agriculture, les PME-PMI, l’Eau et les Infrastructures routières nous n’en seront pas là 19ans après cette 1ère Journée du Pardon. Et à ce que je sage son Excellence faisait partie des sages de l’époque. Le seul chemin reste celui de la vérité et de la rigueur dans la lutte contre la corruption !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés