Accueil > ... > Forum 1522088

Procès du coup d’Etat : Les généraux Diendéré et Bassolé malades

11 mars 2019, 05:11, par Mogdrekindé

"Etre malade ou tomber subitement malade en soi n’est ni un problème, ni une surprise ; le tout somme toute étant naturel puisque nous sommes tous humains et faits de chair". Cependant, ce qui est bien frappant est d’une part les "personnes concernées" et surtout les "moments choisis" pour être ou tomber malade.

Nous inquiétude réside dans le risque que certain d’entre eux (Bassolé notamment) ne profite de la situation de son évacuation faite dans le plus grand secret ne soit une occasion à lui offerte (deal entre Dowa et le P.....) pour le soustraire du jugement auquel il est exposé et se doit de s’expliquer. Quant au second, constat peut être fait que la "Surprise" doit être à la base de son choc moral qui l’a amené à cette maladie brusque. En effet, depuis le début des débats, il est celui-là qui réclamait à cor et à cris, la comparution de toute la Hiérarchie Militaire et bien de personnes ressources, sauf qu’il les souhaitait et les attendait en qualité de "Prévenus" plutôt qu’en qualités de témoins. Pis ! Il insistait si fort qu’on a eu l’impression qu’il était convaincu qu’aucun des cités n’accepterait se présenter car ces derniers pourraient, même en tant que témoins, se retrouver "inculpés". Il y croyait ferme. Raison pour laquelle cette exigence de sa part.

Mais voilà ! jusque-là, à sa (Gl. Diendéré), non seulement les inattendus se sont présentés, mais aussi et surtout, de tous leurs témoignages, tous expliquent que c’est bel et bien lui (Diendéré) qui a planifié le putsch avec quelques éléments de l’ex-RSP acquis à sa cause pour, demander voir exiger vu les différences de Forces en présence (jadis), que la Hiérarchie par peur (il croyait ferme que ses collègues et camarades avaient vraiment et toujours peur de lui qui était le Demi-dieu d’alors) accepte d’entériner et protéger son action. Mal, malheureusement lui en pris avec l’avant dernier témoignage plein de moralité qui n’est pas passer par le dos de la cuillère pour dire la vérité. Nous ne serons pas non plus étonné que le dernier de la Liste qu’est l’ancien Président du Faso (JBO) se dénie en mentant pour sauver Diendéré. D’où ce probable choc qui l’aurait rendu malade.

Nous serions vraiment et fortement déçu si l’Autorité Nationale par naïveté par exemple ou par complicité ne permette ni à l’un ou à l’autre de se soustraire de ce qui les attend. Ce sera vraiment malheureux et dommage car des faits de ces gens-là, beaucoup d’âmes ont souffert et continuent de souffrir.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés