Accueil > ... > Forum 1517163

Projet HIMO : « Il faut réorienter les tâches de ces jeunes et femmes car cette pratique a montré ses limites » (Mariam Konaté, juriste-environnementaliste)

6 mars 2019, 07:25, par taali woto ti wind bef poorin

Je suis à 200% d’accord avec l’analyse et les vérités de cette Dame, je loue son courage et le sens profond de sa déclaration.
C’est comme si on disait à des burkinabés de défecquer partout et de pas s’en faire, on va recruter des sans emploi pour les nettoyer, c’est cette logique qui ne tient pas. Obligez chaque burkinabe à déboucher devant sa cour et surtout éduquer les citoyens à ne pas obstruer les canniveaux sera une solution durable. A l’annonce des 10 325 emplois pour jeunes et femmes, je disais ceci : soyez prudents et humbles car cette offre loin d’être une aumône est également une présentation et banalisation de la misère des burkinabés. Et d’enfoncer le clou:qui parmi nous souhaiterait que l’avenir de son enfant ou de sa femme se joue autour d’un courage de canniveau ?. C’est du boulot réservé au bas peuple, à la tourbe, au vulgus, à la base classe, aux banlieusards, en gros aux misérables. Cela ne fait honneur à personne même si, c’est une contribution à donner un minimum à des gens dont leur misère mérite respect et compassion. Alors bravo à Madame d’avoir dit cette vérité qui crève les yeux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés