Accueil > ... > Forum 1496800

Christophe Dabiré : Un Premier ministre formaté à l’ombre de glorieux… cadets

27 janvier, 20:04, par Mechtilde Guirma

Mon cher caca, détrompez-vous. Ce que Mr. Béjot veut peut-être nous rappeler, c’est comme dit le proverbe chez nous « les jeunes aigles ne savent pas qu’ils ne doivent pas chasser les chauves-souris ». Cela veut dire quoi ? Que par manque d’expérience, les jeunes aigles se font tuer, parce que cette viande alléchante qu’ils voient suspendue, une fois décrochée, la chauve-souris déploie ses ailes, entoure l’aiglon et lui enfonce les crocs dans les veines du cou et suce son sang à mort. Sankara était un jeune aigle. Il en a payé de sa candeur de croire qu’il était un « Messie » tout en détestant le vrai. Blaise a mis du temps pour s’imposer au monde International. Ce fut Michel Kafando qui l’a tiré d’affaire (à propos veuillez présenter à son Excellence Kafando mes bons souvenirs) : Ad yel bé pugê m’bé nééré kwé.

Bref je veux dire qu’il n’y a désormais que la génération de nos petits frères pour sortir d’affaire notre pays. Et pourquoi ? Beaucoup de Générations ont été sautée avec leur savoir faire leur compétence pour le suivi. De même celle de nos grands frères à nos petits frères en passant par la nôtre. Pire ce sont nos enfants aujourd’hui qui sont au pouvoir (alors qu’à côté de nous celui qui est au pouvoir est de notre génération). Si cette tendance se poursuivait, moi je crois qu’il va falloir faire une croix sur l’avenir de notre pays.

Qu’on éclipse ma génération, cela ne me gêne pas de rester toujours disponible pour aider de mon expérience, et l’aide est de toutes sortes, les livres qu’on écrit des initiatives privées qu’on développe. Mais encore faut-il qu’on puisse le faire et qu’on ne nous les sabote pas parce que nous disons des vérités qui dérangent.

Mais si nous commettons l’erreur d’éclipser la génération de nos petits frères surtout les 70 ans et bien plus, il vaut mieux jeter l’éponge. En effet Cette génération n’est pas celle des pleurnichards. Mais c’est une génération martyr, presque la dernière à détenir les secrets de l’expérience. C’est une génération persécutée dès qu’on découvre qu’elle persiste et signe dans sa détermination à vouloir rester « des hommes qui ne marchandent pas leurs principes » : alors on les casse par tous les moyens : les calomnies, entretient la confusion des rôles, des faits et gestes, on les étouffes dans la haine etc. jusqu’à ce qu’on les rejette parce qu’on aurait obtenu d’eux ce qu’on voulait et on les remplace par des jeunes « Messie » et le cercle vicieux se poursuit.

Moi je crois que c’est ce que Mr. Bejot veut souligner, et même s’il ne le disait pas, tout au moins on devrait souhaiter tout le bien voire prier pour le nouveau Premier Ministre, car il a tout de même un bagage intellectuel et culturel à ne pas négliger.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés